Cisco va racheter OpenDNS

L’équipementier se prépare à ajouter une autre brique à son offre de sécurité avec un service Cloud de protection des utilisateurs finaux par filtrage DNS.

Cisco vient de conclure un accord pour le rachat d’OpenDNS moyennant 635 M$. Fondé en 2006, ce dernier propose des services de sécurité en mode Cloud pour bloquer les attaques par logiciels malveillants et hameçonnage, au niveau des requêtes DNS, via sa plateforme Umbrella (parapluie, en anglais). Cisco avait précédemment participé au dernier tour de table d’OpenDNS, qui lui avait insufflé 35 M$. Dans le cadre de cet accord, OpenDNS rejoindra les rangs de la division sécurité de Cisco.

Le groupe prévoit d’étendre la plateforme Umbrella d’OpenDNS ainsi que ses services de renseignement sur les menaces aux objets connectés, afin de permettre aux entreprises de déployer rapidement des couches de sécurité supplémentaires pour leurs appareils connectés via Internet.

Hilton Romanski, directeur technique et stratégie de Cisco, explique l’enjeu, dans un communiqué de presse : « alors que de plus en plus de personnes, de processus, de données et d’objets sont connectés, les opportunités se multiplient pour les incidents de sécurité et les menaces malicieuses ». Pour lui, « OpenDNS dispose d’une équipe solide, avec une expertise profonde et des technologies clés qui complètent la vision de Cisco en matière de sécurité. Ensemble, nous aiderons les clients à protéger leurs réseaux étendus où que se trouve l’utilisateur et quel que soit son terminal ».

Cisco a récemment engagé plusieurs démarches pour améliorer son offre de sécurité, tant dans le domaine du réseau traditionnel, que dans le Cloud. Plus tôt cette année, il a ainsi racheté Neohapsis, spécialiste de la sécurité mobile et cloud, pour une somme non communiquée.

Durant l’édition 2015 de RSA Conference, Cisco a en outre annoncé un partenariat avec Elastica, un courtier d’accès Cloud sécurisé. Le groupe prévoit de revendre ce service à ses clients entreprises et de l’intégrer à ses offres, à commencer par celle de sécurisation des accès Web.

Début juin, le groupe a présenté de nouveaux routeurs destinés aux sites distants et étendant encore l’accès à ses services de sécurité, après le lancement de Cisco ASA avec FirePower en septembre dernier. La poursuite d’un effort d’intégration des technologies de Sourcefire, dont le rachat en juillet 2013 avait marqué un tournant dans la stratégie de Cisco en matière de sécurité.

Pour approfondir sur Protection du poste de travail

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close