Denys Rudyi - Fotolia

Symantec s’ouvre à la protection des objets connectés

Elargissant le périmètre de sa stratégie, l’éditeur a renforcé son offre pour inclure la protection des systèmes embarqués critiques, en réponse aux enjeux de l’Internet des objets.

Alors que Symantec se prépare à redevenir un acteur centré sur la protection de l’information, après s’être séparé de sa division stockage, l’éditeur a ajouté la protection pour les objets connectés à son offre.

Cette initiative s’inscrit dans une stratégie visant à simplifier la tâche des professionnels de la sécurité de l’information en protégeant les entreprises contre des menaces de plus en plus sophistiquées sur les environnements fixes, mobiles et cloud.

Symantec s’organise pour se concentrer sur la protection contre les menaces, la protection de l’information et l’analytique de sécurité, avec le soutien de ses services globaux de cybersécurité.

Dans cette perspective, Symantec a étendu son offre pour inclure la protection des systèmes critiques embarqués, afin de protéger les objets connectés contre les attaques inédites.

Symantec vise là la protection d’un vaste éventail d’appareils, depuis les téléviseurs connectés jusqu’aux compteurs intelligents, en passant par les voitures ou encore les distributeurs de billets automatiques. Le constructeur de l’un d’entre eux, Wincor Nixdorf, compte d’ailleurs parmi ses premiers clients dans le domaine.

« L’opportunité pour de nouveaux risques informatiques continue de croître avec l’adoption et l’innovation dans le domaine des objets connectés », estime ainsi Shankar Somasundaram, directeur sénior de Symantec en charge de la sécurité des objets connectés : « c’est la prochaine étape. Dans le domaine de l’automobile, des pirates peuvent littéralement conduire une voiture et déclencher son freinage depuis leur clavier ».

Et d’expliquer alors que « Symantec noue des partenariats avec des constructeurs, dans les secteurs de l’automobile, du contrôle industriel et des semi-conducteurs, en plus de notre travail sur les marchés de la santé et du commerce de détail ».

L’éditeur se penche donc sur les sujets de l’authentification des appareils, de leur sécurité, de l’analyse de leurs comportements, ou encore de leur administration, qu’il s’agisse d’appareils médicaux, de voitures, de systèmes de contrôle industriel ou encore d’objets connectés grand public.

Symantec indique prévoir ainsi d’aider les entreprises à relever le défi de la sécurité des objets connectés avec un portail dédié à leur administration à partir d’une seule interface, et d’analytique de sécurité pour détecter les anomalies trahissant des attaques furtives sur l’infrastructure.

Et afin d’encourager l’innovation dans la sécurité des objets connectés, Symantec a récemment annoncé un partenariat avec Frost Data Capital pour incuber des start-ups en démarrage et les accompagner, avec fonds, ressources et expertise.

Symantec entend concrétiser cette stratégie sous forme de produits d’ici la fin 2016. Mais une bonne partie de l’offre devrait déjà être disponible au dernier trimestre 2015.

Adapté de l’anglais.

Pour approfondir sur Protection du poste de travail

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close