WavebreakMediaMicro - Fotolia

AWS veut faciliter les déploiements d’Elasticsearch

Selon plusieurs utilisateurs, si la procédure simplifie la gestion des clusters, il reste encore de la manipulation pour quelques fonctions clés.

Alors que démarre cette semaine la conférence Re:Invent, les clients AWS ont été ravis d’apprendre, en avance de phase, que la gestion d’ElasticSearch allait désormais être simplifiée avec le nouveau service Amazon ElasticSearch, baptisé Amazon ES.

Ce service, comme le révèlent nos partenaires SearchAWS (groupe TechTarget, propriétaire du MagIT), facilite grandement la configuration d’un cluster capable de supporter le moteur de recherche Open Source ; Une opération que nombre d’utilisateurs d’AWS estiment être difficile à réaliser par eux-mêmes sur EC2.

Sonian, une société américaine, spécialisée dans l’archivage d’emails dans le Cloud - et qui a participé au programme béta d’Amazon ES - dispose de l’un des environnements ElasticSearch les plus importants au monde, avec des centaines de nœuds capables d’indexer des pétaoctets de données – et des équipes dédiées pour assurer la maintenance, révèle son CTO Greg Arnette.

« Pouvoir nous délester de ces opérations chez AWS et consommer ElesticSearch sous la forme de service, payé à l’usage, est le gros point positif », précise-t-il. Au lieu d’avoir à batailler pour configurer des clusters redondants d’ElasticSearch, les entreprises ont juste à cocher une case « Enable Zone Awareness » dans l’interface et voir leurs nœuds se distribuer sur plusieurs zones de disponibilité pour garantir la résilience.  Mettre en place un nœud maître dédié s’effectue de la même façon. Un lieu séparé mène l’utilisateur vers l’outil de visualisation de données Kibana, dans un autre onglet de la console d’administration, explique AWS sur son blog.

Ce qui a finalement convaincu une autre entreprise, qui jusqu’alors utilisait un moteur de recherche bâti sur Apache Lucene. La fonction Enable Zone Awareness l’a séduite. « Des heures de travail sont réduit à  un clic », affirme Mario Cruz, directeur de Watsco Ventures.

L’intégration de Logstash limitée

Bien que la configuration de clusters ElasticSearch et l’accès à Kibana s’effectuent en un clic, l’intégration de Logstash (le L dans ELK - ElasticSearch, Logstash, Kibana) demandera encore un peu de travail aux utilisateurs d’Amazon ES.

Un plug-in Logstash doit être chargé et installé dans DynamoDB, explique en effet la documentation publiée sur le site Amazon. Le service ne supporte qu’un unique plugin Logstash, ajoute le Developer Guide d’Amazon. Toutefois, cela ne constitue pas un frein pour à la fois Mario Cruz et Greg Arnette, qui s’attendent à ce que l’intégration avec cet outil de gestion des logs se renforce lors des prochaines mises à jour du service.

Autre fonction qui pour l’heure n’est pas supportée, le scripting dynamique ; ce qui pourrait gêner certains utilisateurs. A l’image de Bob Matsuaka, CTO de CityMaps, qui développe des applications cartographiques sociales aux Etats-Unis : « Le support des scripts personnalisés pour le scoring n’est pas inclus - ces petits bouts de code qui permettent justement d’ajuster les résultats ou le tri par valeur retourné lors d’une recherche. »

AWS n’a pas souhaité commenter cette information.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close