voyager624 - Fotolia

ReInvent : AWS veut abaisser les coûts de la BI et de la gestion Cloud

AWS veut de plus en plus se positionner comme une alternative meilleure marché aux outils traditionnels.

A l’occasion de la conférence Re :Invent, qui se tient actuellement à Las Vegas, AWS a présenté trois outils de BI et d’administration pour le Cloud censés abaisser les coûts d’entrée et en faciliter l’utilisationn.

Amazon QuickSight, accessible en preview, est l’un d’entre eux. L’outil comprend un moteur  de requêtage baptisé SPICE (pour Super-fast Parallel In-Memory Computation Engine) pour traiter les requêtes en mémoire, et surtout doit s’intégrer de près aux sources de données AWS, comme RedShift, RDS (Relational Database Service), DynamoDB, Elastic MapReduce et S3.

Amazon soutient que son produit est capable de générer une analyse en 60 secondes grâce à des capacités de découvertes des données ; les données peuvent ensuite être visualisées dynamiquement grâce à une fonction nommée Autograph, qui choisit la méthode de visualisation la plus appropriée aux données. Enfin ces tableaux peuvent être partagés, intégrés à des apps mobiles iOS et Android, ou à un site Web.

Le service est facturé 9$ par utilisateur et par mois ; ce qui selon AWS et Andy Jassy, le senior vice président du groupe, représente un dixième du prix des « solutions de BI de l’ancienne garde », sans toutefois les nommer.

La solution s’intègre également à des outils tiers, comme Domo, Qlik, Tableau Software et Tibco. Ceux-ci peuvent se pluguer à SPICE pour générer des méthodes de visualisations de données, soutient de son côté Matt Wood, chef de produit chez AWS, lors d’une démonstration.

« QuickSight n’est probablement pas aussi fourni que d’autres produits tiers, mais il est aussi, et de loin, le moins cher », affirme Theodore Kim, directeur des opérations Saas, de Jobvite, un éditeur d’outils d’acquisition de talents. Ces autres outils peuvent coûter des centaines de dollars par utilisateurs et par mois.

De son côté, Adam Book , qui travaille pour une société de conseil spécialisée dans le Cloud, et a mis en place une solution Tibco et Tableau pour un de ses clients, considère Quicksight comme un outil qui change la donne sur le marché de la BI, étant donné sa rapidité de configuration. « Cela va faciliter l’adoption de la BI par les entreprises », explique-t-il. « Avec QuickSight, vous pouvez lancer le projet immédiatement. »

Des outils de sécurité et de conformité

Autres annonces réalisées lors de cet événement, AWS Config Rules et Amazon Inspector ciblent cette fois-ci les besoins d’administration du Cloud. Tous deux en preview, ils ciblent davantage les ISV d’AWS.

Config Rules est en fait une nouvelle fonction du service AWS Config, qui permet de définir des politiques de sécurité pour l’infrastructure AWS. Des règles précises peuvent désormais être mises en place, par exemple en matière de chiffrement. AWS Config supportera à terme des règles pré-définies ou personnalisées, via Lambda par exemple.

Dans cette même logique, Amazon Inspector est quant à lui un service d’évaluation automatique de la sécurité qui détecte les litiges en matière de sécurité et de conformité lors des déploiements d’applications sur AWS. Il prend en compte les problématiques réseau, machines virtuelles, OS ainsi que la configuration des applications. Il vérifie les bonnes pratiques et inspecte l’ensemble pour détecter les vulnérabilités. Amazon Inspector analyse aussi les tests qui ont été effectués, et stocke les résultats dans CloudTrail.

Theodore Kim confirme qu’il continuera d’utiliser ses outils de contrôle de configuration (Evident.io), mais reconsidère son achat de Puppet Enterprise pour gérer les configurations des templates CloudFormation. « Si Config Rules est suffisamment bon, il pourrait le remplacer. »

Traduit et adapté par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close