denisismagilov - Fotolia

Solucom se meut en Wavestone pour mieux afficher ses ambitions

Le cabinet de conseil vient de présenter sa nouvelle identité, Wavestone. Une façon de souligner ses ambitions internationales après le rachat des activités européennes de Kurt Salmon.

C’est ce vendredi 8 juillet que Solucom a présenté en fanfare sa nouvelle identité : Wavestone. Et ce sont bien des ambitions internationales qu’affiche le cabinet de conseil en retenant l’anglais. Dans un communiqué, il est ainsi souligné que « Wavestone rassemble 2500 collaborateurs présents sur 4 continents. Il figure parmi les leaders indépendants du conseil en Europe, et constitue le premier cabinet de conseil indépendant en France ».

De fait, Wavestone recouvre non seulement Solucom, mais également les activités européennes de Kurt Salmon. Le rachat de ces dernières par le cabinet avait été annoncé fin novembre dernier, pour être finalisé en janvier.

Lors de cette annonce, Solucom indiquait inscrire cette opération dans le cadre de ses « orientation stratégiques fixées par le plan Up 2020 ». Cette opération de croissance externe doit lui permettre de se positionner « parmi les leaders du conseil en Europe » et « dans le top 3 en France », avec un chiffre d’affaires total anticipé de l’ordre de 300 M€ par an.

Récemment, Solucom a fait état d’un chiffre d’affaires de 233 M€ pour son exercice 2015/2016, contre 163,1 %€ pour le précédent, pour un résultat opérationnel de 23,1 M€. En intégrant les activités européennes de Kurt Salmon, le cabinet évalue à 326,2 M€ le chiffre d’affaires pro forma sur l’exercice écoulé, avec un résultat opérationnel de 26,6 M€. Pour son exercice 2016/2017, le cabinet vise un chiffre d’affaires de 340 M€.

Mais déjà avant de racheter les activités européennes de Kurt Salmon, Solucom n’avait pas caché ses ambitions en dehors de l’Hexagone. En 2015, il a racheté Hudson & Yorke outre-Manche pour, notamment, « renforcer son portefeuille avec nouveaux grands comptes internationaux » que le britannique accompagne en particulier dans leurs opérations sourcing IT « de grande ampleur », mais également Arthus Technologies, un cabinet suisse de conseil en technologies de l’information, dans le cadre de son développement international. Un moyen pour lui, de se doter « d’une tête de pont dans un marché attractif » : les secteurs de la banque et de l’assurance.

Fin mars de l’an passé, Solucom avait en outre annoncé son rapprochement avec le cabinet de conseil en sécurité informatique Hapsis, pour « accélérer son développement dans le domaine de la cybersécurité » ; une opération finalisée début avril 2015.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close