skvoor - Fotolia

IBM Graph : Big Blue ajoute le modèle graphe à Bluemix

IBM rend accessible les projets Titan et TinkerPop dans un service Bluemix de base de données en graphe.

Les développeurs s’appuyant sur Bluemix pourront désormais avoir accès à des services de bases de données en graphe. IBM a en effet présenté IBM Graph, un service accessible par le biais d’API sur Bluemix, dont la vocation est de permettre aux développeurs d’inclure ces puissantes fonctions dans leurs applications. IBM indique cibler par exemple les moteurs de recommandations ou encore les applications liées à la détection de fraude.

Les bases de données en graphe, si elles existent depuis de nombreuses années, gagnent peu à peu en visibilité, poussées par les contraintes de volumes et de complexité des données, inhérentes par exemple au Big Data ou encore aux objets connectés. Elles se distinguent en permettant de modéliser finement les relations complexes qui existent entre chaque donnée. Si Neo4j s’est récemment illustré lors de l’affaire des Panama Papers, le marché de ce type de base s’est aussi considérablement étoffé. On y trouve par exemple InfiniteDB ou encore d’autres qui ont décidé d’associer le modèle de graphe à leur portefeuille d’outil de gestion ou d’analyse de données. C’est par exemple le cas de DataStax, dont la version 5 de la plateforme Entreprise comporte un modèle graphe ; ou encore de Tibco qui a présenté une version de test de Graph Database. Teradata et Informatica ont également avancé leur pion sur ce terrain. 

Chez IBM, cela prend aujourd’hui la forme, non pas d’un produit classique sur site, mais bien d’un service IBM Graph accessible depuis le Paas multi-services du groupe. Une intégration qui permet logiquement de rendre davantage accessible ces fonctions aux développeurs et d’en accélérer logiquement la courbe d’adoption. Autre gain qu’IBM met en avant sur son site : la capacité d’utiliser Graph en production, car supporté par l’infrastructure d’IBM. 

Titan et TinkerPop digérés dans Bluemix

Techniquement, IBM Graph s’appuie sur deux projets Open Source clés : Titan, un projet de base de données en graphe qui a aussi servi de base au développement de la base graphe de DataStax ; et Apache TinkerPop, un projet Apache qui apporte un framework complet pour modéliser des applications adossées à une base en graphe. A l’inverse de DataStax, qui a redéveloppé Titan pour l’optimiser pour Cassandra (comme avait pu nous l’expliquer Jonathan Ellis, le CTO de DataStax), IBM a utilisé les projets Open Source pour les rendre plus accessibles et prêts pour la production, dans le Cloud.

Par exemple, comme l’indique un webinar IBM ainsi que la documentation en ligne d’IBM Graph, les développeurs pourront exploiter le service à travers TinkerPop (et donc son langage Gremlin – ce qui nécessite de ré-apprendre un langage) ou une API simplifiée par IBM.

On y apprend également que IBM Graph s’appuie pour le stockage sur une base NOSQL.

 

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close