Cet article fait partie de notre guide: L’essentiel sur l’Oracle OpenWorld 2016

Avec Palerra, Oracle s’offre une passerelle Cloud sécurisée

L’éditeur vient d’annoncer le rachat de Palerra, un broker d’accès sécurisé aux services Cloud. De quoi compléter son offre à l’heure de sécurité à l’heure du nuage et de la mobilité.

Oracle vient d’annoncer le rachat de Palerra. Fondée en juillet 2013 à Santa Clara, en Californie, cette jeune pousse a développé Loric, une passerelle d’accès sécurisé aux services Cloud (CASB). Dans son quadrant magique dédié à ce marché, daté d’octobre 2015, Gartner décrivait une plateforme basée sur les API proposées par les fournisseurs de services Cloud SaaS, PaaS et IaaS et offrant un éventail fonctionnel complet : « analyses de risques et des comportements des utilisateurs, réponse aux incidents, gestion de cas, intégration de renseignements sur les menaces », et mécanismes de gestion de la remédiation basés sur des approbations. Jusqu’ici, Loric était hébergé sur l’infrastructure d’Amazon, où il était possible de l’exécuter comme une appliance virtuelle dédiée.

Dans son annonce, Oracle explique vouloir rapprocher Loric de son offre de gestion des identités et des accès en mode Cloud (IDaaS) pour « fournir une protection complète des utilisateurs, applications, APIs, données et infrastructures ».

Ainsi, cette opération s’inscrit dans la tendance d’intégration entre IDaaS, CASB, mais aussi gestion de la mobilité d’entreprise (EMM) observée depuis plusieurs mois. Récemment, Frédéric Kerrest, directeur opérationnel et co-fondateur d’Okta, l’évoquait dans nos colonnes : « une grande intégration est en cours, parce qu’accéder à des services Cloud depuis le Web ou un terminal mobile, c’est pareil ». Ainsi, Symantec, qui compte parmi les leaders de la gestion des identités et des accès (IAM), s’est récemment offert Blue Coat qui avait pris pied sur le marché des CASB en 2015. Cisco vient quant à lui de racheter CloudLock. IBM et Microsoft s’inscrivent également dans cette tendance, le second ayant au printemps ouvert les vannes de son offre de CASB. Big Blue avait présenté la sienne en septembre 2015.

Les détails financiers de ce rachat n’ont pas été communiqués. Depuis sa création, Palerra était parvenu à lever 25 M$. Ses équipes doivent rejoindre celles d’Oracle.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close