Fotolia

AWS prend une participation dans Chef, socle d’OpsWorks

AWS a mis à jour son service Chef nommé OpsWorks et, selon certains responsables, la société a aussi investi dans son éditeur Chef Software.

L’une des icônes du mouvement Infrastructure-as-code a reçu un nouveau vote de confiance du spécialiste du Cloud public AWS. Ce dernier a certes présenté une nouvelle version d’AWS OpsWorks, qui repose sur Chef Automate, mais le groupe a aussi investi dans l’éditeur en lui-même.

AWS et Chef Software entretiennent une relation de partenariat depuis longtemps. L’outil d’automatisation de Chef, par exemple, sert de socle à AWS OpsWorks, le service Cloud de gestion IT du géant du Cloud. Mais ce partenariat s’est finalement renforcé la semaine dernière à l’occasion de Re:Invent. OpsWorks s’adosse désormais à Chef Automate, le très récent outil d’automatisation de Chef dont la vocation est de prendre en compte toutes les strates, de l’infrastructure à la livraison des applications en plaçant par la conformité.

Mais ce n’est pas tout. Car à travers cet accord commercial, AWS investit aussi dans l’éditeur une somme pour l’heure non communiquée. « Il s’agit d’une offre commune qui est positive pour les deux entreprises.  Et cela comprend aussi une prise de participation d’AWS dans Chef », a confirmé Barry Crist, CEO de Chef à nos confrères de SearchAWS.com (groupe TechTarget, propriétaire du MagIT). Ken Cheney, directeur marketing de Chef, ajoute de son côté « qu’AWS est un très bon investisseur qui va nous permettre de naviguer ».  Un porte-parole de la société a décrit l’accord comme étant une option pour une part minoritaire, sans option de prise de contrôle – les mêmes conditions qui ont conduit HPE à investir dans Chef l’année dernière. AWS n’a pas répondu aux demandes de commentaires à la publication de cet article.

« Il s’agit là d’une preuve de bonne volonté », soutient Greg Arnette, CTO de Sonian, un spécialiste de l’archivage d’emails et de l’analytique dans le Cloud. « Chef sur AWS est utilisé par nombre d’équipes, et cela permet à Chef de continuer à innover en tant qu’entreprise indépendante tout en montrant aux autres qu’AWS est un bon partenaire. »

Plus simple et plus étendu

AWS OpsWorks pour Chef Automate est un service entièrement managé qui repose sur le dernier outil d’automatisation de la marque. Celui-ci permet d’automatiser toutes les couches, de l’infrastructure, à la livraison d’applications jusqu’à la conformité.

Les participants à la conférence Re:Invent ont confirmé leur intérêt dans cette nouvelle mouture d’OpsWorks, car le service est plus simple que sa précédente version et les soulagent d’avoir à mettre en place un serveur Chef Server.

« Nous voulons placer toutes nos configurations serveur dans Chef, mais nous ne voulons pas mettre en place un serveur Chef dédié et nous ne voulons pas avoir à payer Chef pour le gérer », a expliqué Daniel Klein, technicien chez TicketBiscuit, un service en ligne de vente de tickets. « Cela nous ramène à OpsWorks. »

Le service OpsWorks est accessible en tant que AWS OpsWorks Stacks, qui a été développé sur une version forkée de Chef et opère sur un mode serverless, affirme George Miranda, directeur produit chez Chef. « Historiquement, les utilisateurs d’OpsWorks n’ont pas pu utiliser l’ensemble du spectre fonctionnel des outils Chef. AWS OpsWorks  a connu plusieurs améliorations en ce sens, mais il existe encore certains freins. »

Pour d’autres utilisateurs AWS, les outils Chef sont plutôt pour la vieille garde de l’IT, et eux, se disent plus intéressés par les offres du géant du Cloud.

« Je crois qu’AWS s’appuie sur OpsWorks pour tenter de faire migrer davantage de clients vers sa plateforme, et de limiter ainsi l’impact tant en matière de compétences que de modèles de développement », soutient Chris Moyer, vice-président en charge de la technologie chez ACI Information Group.

« Je n’ai jamais considéré OpsWorks et je suis passé très rapidement de Chef  à Ansible. Aujourd’hui, nous n’en utilisons aucun car nous avons tout misé sur Lambda », explique-t-il.

Cette mise à jour d’OpsWorks s’inscrit dans  un train d’annonces réalisées par AWS, centrées sur DevOps. Le groupe a ainsi dévoilé CodeBuild, un service qui automatise la compilation de code et les tests unitaires, et X-Ray qui permet de débugguer des applications distribuées en production.

« Les fonctions améliorées de tests unitaires sont les bienvenues pour accélérer les retours sur le code et les intégrations d’outils doivent encourager le recours à de plus petites releases de code, qui peuvent être désormais déployées automatiquement », commente Robert Stroud, analyste chez Forrester.

Selon lui, Chef Automate et OpsWorks place aussi AWS dans les datacenters privés. « Si vous prenez en compte la capacité de Chef à opérer plusieurs plateformes, cela pousse AWS sur le terrain de l’hybride. »

Traduit et adapté par la rédaction

Pour approfondir sur Applications et services

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close