Quelles sont les différences entre la virtualisation de réseau et l'abstraction du réseau ?

La virtualisation de réseau et l'abstraction de réseau partagent des similitudes, comme le support de ressources virtuelles, mais les deux approches varient en complexité et en résultats.

 L'abstraction réseau et la virtualisation peuvent sembler des concepts similaires, mais ils présentent aussi des différences significatives. Toute virtualisation de réseau est abstraite, mais toute abstraction de réseau ne peut être considérée comme de la virtualisation de réseau. L'abstraction est un concept de niveau inférieur, tandis que la virtualisation est un concept de niveau supérieur.

Avec les périphériques réseau traditionnels, le flux de données est spécifiquement limité aux chemins physiques. Pour qu'un paquet passe du point A au point B, par exemple, les périphériques doivent tous avoir une connexion physique directe. Changer les configurations, signifie en fin de compte déplacer physiquement les câbles ou les équipements. C'est là qu'intervient l'abstraction.

L'abstraction du réseau rompt avec ces liens physiques, ce qui permet de construire des routes et des dispositifs virtuels et offre une plus grande flexibilité de mise en réseau. L'abstraction permet la création de constructions de réseaux virtuels, comme un réseau local virtuel (VLAN), par opposition à un itinéraire physique entre deux destinations qui reste directement lié au matériel.

Les fonctions réseau de base - comme les VLAN, le routage et les transferts virtuels - offrent aujourd'hui un certain niveau d'abstraction et peuvent être créées simplement, sans toutes les superpositions compliquées impliquées dans une véritable virtualisation de réseau. 

La virtualisation des réseaux expliquée

La virtualisation de réseau combine le matériel et le logiciel pour créer un réseau entièrement défini par le logiciel. En revanche, lorsqu’on évoque la virtualisation de réseau, on se réfère généralement à un concept plus complexe. Elle combine en effet le matériel et le logiciel, pour créer un réseau entièrement défini par le logiciel. Outre la virtualisation des ressources réseau, la virtualisation réseau simule également les périphériques. Cela signifie que les commutateurs physiques deviennent des commutateurs virtuels, qui existent en tant qu'entités pilotées par logiciel et non plus en tant qu’équipement doté de ports physiques.

La virtualisation de réseau se retrouve fréquemment dans les plates-formes hautement virtualisées, comme VMware NSX ; les infrastructures cloud comme OpenStack ; ou dans les plateformes de conteneurs comme Kubernetes.

Elle peut être encore plus décomposée en virtualisation interne et externe. La virtualisation interne du réseau se fait au niveau du serveur, tandis que la virtualisation externe du réseau se fait au niveau du datacenter.

Avec la virtualisation interne, toutes les constructions du réseau sont purement virtuelles et existent dans un seul système. L'exécution de VMware ou d'un hyperviseur Xen sur un seul serveur et l'activation de la connectivité entre les différentes machines virtuelles sur le serveur est un exemple de virtualisation interne du réseau.

Cependant, lorsque cette configuration commence à inclure des périphériques réseau externes - physiques - ou des serveurs externes supplémentaires, on parle alors de virtualisation de réseau externe.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close