Sofiprotéol mise sur la gestion de portefeuille pour moderniser sa DSI

Connu pour ses marques Lesieur, Puget et Fruit d’Or, Sofiproteol a misé sur l'outil Planview pour refondre sa gestion de portefeuille de projets tant au sein de sa DSI que de sa R&D.

Sofiprotéol, spécialiste des huiles et protéines végétales, dispose désormais d’une vision de bout en bout et exhaustive de ses projets IT et de R&D. La firme a déployé en 2013 l’outil de gestion de portefeuille de projets Planview afin de faciliter les arbitrages entre projets, de fluidifier leur pilotage mais aussi de réduire les coûts. Ce projet informatique a requis environ 80 jours de travail sur une période d’environ 5 mois et a été mené dans le cadre de la réorganisation de la DSI qui compte une trentaine de personnes. La mise en place de cette application a permis notamment de moderniser le fonctionnement de la DSI pour répondre aux approches métiers assez complexe dans ce secteur.

Sofiproteol est un groupe agro-industriel, dont les marques les plus connues sont Lesieur, Puget et Fruit d’Or. Avec 8 000 collaborateurs, il anime les agriculteurs producteurs d’oléagineux et de protéagineux et engage de nombreux projets du fait de cette spécificité. Comme l’explique Philippe Pister, le DSI adjoint de Sofiproteol, l’un des enjeux principaux d’une approche  informatique centralisée consiste à rationaliser la gestion de projets confirme Sofiprotéol. « Auparavant, la décision de lancer des projets et leur suivi relevaient de la responsabilité directe des métiers », se souvient Philippe Pister, DSI adjoint. « Cela se traduisait inévitablement par un manque de coordination globale des investissements et des conflits sur l’affectation des ressources. Il nous fallait donc canaliser les projets et coordonner le portefeuille de projets, afin de rendre cohérents les projets avec la stratégie du groupe. ».

Mais l’objectif n’était pas limité à la seule gestion des gros projets, l’application mise en place a permis de mieux prendre en compte les petits projets et surtout d’identifier ce que les DSI appellent communément les projets cachés.

Il est à noter que la mise en œuvre de Planview ne s’est pas limitée à la DSI. L’outil a aussi été mis à disposition des salariés de la R&D du groupe. Ce sont donc au total près de 200 utilisateurs qui se servent aujourd’hui de l’outil pour mieux partager l’information sur les projets et prendre aussi de meilleures décisions

Convergence de la gestion des tâches et des ressources pour la nouvelle version de Planview

Pour Eric Megel,  consultant avant-vente de Planview, la nouvelle version Planview Enterprise en version 11.2 va encore permettre un élargissement de l’utilisation de ce type de solution. C’est d’ailleurs l’ambition de l’éditeur : « Planview a conçu une version capable de répondre, à l’échelle de l’entreprise, aux impératifs actuels de la gestion de portefeuilles, tout en adressant un large éventail de degrés de maturité côté utilisateurs » explique ainsi Christophe Geniyes le responsable du bureau français de Planview.   

Pour atteindre cet objectif, l’éditeur a notamment retravaillé son interface utilisateur pour mieux l’adapter aux besoins des  métiers, une évolution qui a par exemple séduit la coopérative agricole Euralis, près de Pau. Mais la principale évolution en termes de fonctionnalités est la convergence de la gestion des tâches et des ressources. C’est cette vue globale que défend Planview notamment dans un contexte économique marqué et parce que les clients veulent pouvoir centraliser la gestion de leurs projets et de leurs ressources humaines y compris dans des projets très fins.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close