Teradata joue les fashionistas avec Desigual

La marque de vêtement espagnole a choisi de centraliser les informations de ses 12 canaux de ventes dans un entrepôt de données Teradata. Les données y sont chargées en temps réel pour visualiser les stocks et mieux orchestrer le programme de fidélisation.

Dans le cadre d’un vaste chantier de transformation de son approche de traitement des données, la marque de vêtements espagnole Desigual a déployé un entrepôt de données Teradata dont la vocation est de proposer une plateforme de référence unique, centralisant les informations de tous les canaux de distribution de la société.

Desigual

Fondée en 1984 à Barcelone, la marque, réputée pour ses vêtements hauts en couleur, a connu une forte croissance ces 10 dernières années. La marque est d’envergure internationale, présente dans 72 pays via quelque 13 000 points de ventes. Desigual commercialise également ses gammes de vêtements via une plateforme de commerce en ligne. Au total, résume Marc Escribano, BI Manager chez Desigual, ce sont 12 canaux de distribution différents que la société doit traiter en parallèle. Ce qui en fait un système complexe dans sa conception et sa gestion.

Ce déploiement de la solution Teradata s’inscrit également dans une volonté d’harmoniser le SI global de la société, afin de rendre plus cohérente l’architecture IT de la société, résume-t-il lors de sa présentation faite lors de la conférence Teradata Universe 2015 (qui s’est déroulée du 19 au 22 avril dernier). Une refonte de l’architecture a donc été entamée avec pour objectif d’apporter une démarche « Datawarehouse-centric » et favoriser l’émergence d’un système central interopérable, plutôt que de multiplier les systèmes.

Favoriser une démarche omni-canal

Derrière le déploiement de la solution Teradata, Desigual compte surtout favoriser une démarche omni-canal en centralisant dans un même repository les informations de sa logistique, qu’elle soit en ligne, en boutique ou chez les distributeurs.

« Tous les canaux doivent se retrouver dans le même entrepôt de données », résume Marc Escribano. Faisant alors cohabiter les informations des plateformes d’ e-Commerce aux côtés des boutiques. Online et offline fonctionnent ainsi de pair de façon à ce qu’il existe par exemple « un seul et unique numéro de commandes », explique-t-il.

Des problèmes sont apparus dans le requêtage et dans le contrôle du workflow avec SQL Server

Marc Escribano, Desigual

Issues de ses 12 flux de distribution, les données consolidées sont celles portant sur « les ventes (tant sell-in que sell-out, NDLR), les commandes, les stocks, les fournisseurs, les ressources humaines, les centres de distributions, de tous nos flux », en boutiques ou depuis les plateformes de e-Commerce. Les données sont extraites directement des points de ventes, ajoute encore Marc Escribano.

A l’origine, Desigual est une des nombreuses entreprises qui s’adossent à des technologies SAP pour gérer leur ERP. « Toutes les informations vont dans ce système. Mais il est difficile d’extraire ces informations de SAP. Vous devez développer vos propres programmes pour extraire les informations sous la forme de fichiers. Et l’intégration avec d’autres systèmes est également compliquée », explique Marc Escribano. Surtout le mode batch a souvent cours, posant un problème quant à l’intégration de données en temps réel.

Côté base de données, Desigual s’adossait également sur Microsoft SQL Server. Mais « la société a connu une forte croissance ces 10 dernières années. A l’époque, la solution de Microsoft répondait à nos besoins en termes de base de données et de datamart. Mais à terme des problèmes sont apparus dans le requêtage et dans le contrôle du workflow ».

Vers une consolidation en temps réel

Deux mécanismes de chargement des données dans Teradata ont été mis au point, chacun répondant à des besoins de timing différents, temps réel ou quasi temps réel.

Un ETL, Teradata BTEQ et un bus de messages de Tibco pour des stocks en vrai temps réel

Les informations liées aux ventes n’ont par exemple pas besoin d’être collectées et chargées en temps réel – mais davantage en mode batch toutes les 5 mn par exemple – tandis que le temps réel a un impact fort sur la visualisation des stocks. Marc Escribano explique : « nous visualisons notre stock total en temps réel, en collectant les données provenant des plateformes de e-Commerce et des boutiques ».

Un premier mécanisme en temps quasi-réel de collecte et intégration dans l’entrepôt de données repose sur un ETL. Le second, pour gérer le temps réel, s’adosse au système de requêtage et d’export de Teradata BTEQ (Batch Teradata Query) auquel a été additionné un bus de messages de Tibco. Le bus de messages intègre les données en temps réel à l’entrepôt de données.

Pour assurer la qualité des données, Desigual se repose sur la technologie embarquée dans l’ETL, qui nettoie les données clients. Un point clé dans le programme de fidélité que le groupe a mis en place, soutenu par cet entrepôt de données.

Visualisation des stocks et programme de fidélité

Les données ainsi consolidées sont au final exploitées au sein de plusieurs projets, menés par Desigual.

Le projet  SMART, d’abord, consiste à offrir une visualisation des stocks. « Aujourd’hui, notre nouveau système en temps réel nous donne une visibilité de nos stocks. Nous ne passons pas par l’ERP SAP. Nous poussons directement l’information en provenance des systèmes opérationnels vers l’entrepôt de données par des procédures d’intégration. Nous avons donc moins de frictions entre l’information et la source. Cela est donc très rapide », raconte Marc Escribano.

Le projet de fidélisation, baptisé Clickstream, en bénéficie également, pour optimiser le système en place.

En outre, le département analytique exploite les données contenues dans l’entrepôt de données pour, par exemple, analyser le comportement des clients. Et ces données alimentent aujourd'hui une autre application de gestion de programme et de campagnes marketing.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close