Cisco lance sa propre distribution OpenStack

Actualites

Cisco lance sa propre distribution OpenStack

Christophe Bardy

33836-openstack_logo.jpgVendredi 12 octobre, au lendemain de la clôture de VMworld Europe, un événement durant lequel Cisco et VMware se sont évertués à nous rappeler à quel point ils sont amis, Cisco a annoncé sa propre distribution du framework cloud OpenStack. Créativement baptisée

Cisco Edition of OpenStack, cette distribution est disponible immédiatement. A la décharge de Cisco, l'annonce est intervenue deux jours avant l’ouverture officielle de l’OpenStack Summit à San Diego.

Une distribution qui reste très "classique" Pour cette première mouture Cisco n’a pas cherché à trop dériver du cœur OpenStack. Suivant l’exemple de la plupart des sociétés qui exploitent aujourd’hui leur propre pile OpenStack, Cisco a choisi d’appuyer sa distribution sur Ubuntu 12.04 et sur les composants cœurs des versions Essex et Folsom d’OpenStack. Le tout est optimisé pour tirer profit des capacités spécifiques des serveurs Cisco UCS C Series (la gamme de serveurs Rack de Cisco) et de la famille de commutateurs Nexus. Cisco précise que l’utilisation de ses propres matériels n’est pas obligatoire, mais qu’il a spécifiquement validé sa distribution OpenStack pour ses propres matériels. Côté réseau, le plug-in Cisco pour Quantum (l’architecture de virtualisation réseau permettant la gestion à grande échelle des VLAN dans OpenStack) est officiellement optimisé pour travailler avec le commutateur virtuel distribué Open vSwitch (dont le développement a été initié par Nicira, aujourd'hui propriété de VMware) et pour fonctionner avec le « Cisco Nexus sub-plugin ».

Des ajouts "spécifiques" à Cisco La Cisco Edition of OpenStack embarque des ajouts spécifiques à Cisco, comme l’utilisation de l’outil libre Puppet pour automatiser le déploiement des services OpenStack. Le monitoring de l’infrastructure et des services Cloud s’effectue via Nagios, Collectd et Graphite et Cisco a intégré les métriques de performances avec le tableau de bord OpenStack Horizon. La haute disponibilité de la pile Essex est assurée via l’utilisation conjointe des composants libres ha-proxy, kickstartd et galera. Cisco indique que des travaux sont en cours pour proposer une version de cette suite HA avec la version Folsom d’OpenStack. Le constructeur indique enfin évaluer la possibilité de faire fonctionner sa distribution OpenStack sur la distributions Linux de Red Hat et sur son clone libre et gratuit, CentOS.  


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.