macrovector - Fotolia

Le Wi-Fi à basse puissance pour l'internet des objets s’appellera HaLow

La Wi-Fi alliance a décidé de baptiser « HaLow » le nouveau standard 802.11ah. Cette spécification de l’IEEE est une déclinaison à basse consommation de Wi-Fi dans la bande des 900 MHz. Elle vise le marché des objets connectés et de l’internet des objets.

La Wi-Fi Alliance, un consortium de constructeurs spécialisés dans les technologies sans fil au standard 802.11 via officiellement d’adopter l’appelation Wi-Fi HaLow pour désigner les futurs équipements conformes au standard 802.11ah.

802.11ah, en cours de normalisation à l’IEEE depuis 2013 – le standard final n’est attendu qu’à la mi-2016 -, est une norme de communications sans fil qui opère dans la bande des 900 MHz (bande ISM des 902 à 928 MHz aux USA et bande des 863 à 868 MHz en Europe Conçue pour permettre de connecter des objets connectés tels que des capteurs, des équipements domotiques, des objets connectés, etc…, elle a été spécifiquement optimisée pour consommer peu d’énergie et offrir une large portée.

Un standard Wi-Fi optimisé pour les applications IoT

802.11ah spécifie des modes de communication sur des canaux « étroits » de 1 et 2 MHz de largeur permettant des débits en mode rafale de 150 Kbit/s et des débits en mode soutenu de quelques mégabits. Ces modes de communications sont accessibles dans toutes les zones géographiques du monde. Des modes de communications sur des canaux à 4, 8 et 16 MHz, permettent de porter les débits en mode soutenu à un maximum d’environ 40 Mbit/s, mais ils ne seront pas disponibles en Europe et dans d’autres zones géographiques.

Le fait d’utiliser la bande de fréquence des 900 MHz devrait permettre une bien meilleure pénétration des signaux radios à l’intérieur des bâtiments que celle permise par les bandes des 2,4 GHz et 5 GHz, utilisées par les actuels dispositifs Wi-Fi. Cela permet aussi des transmissions à bien plus longue portée. La Wi-Fi Alliance annonce ainsi une portée doublée par rapport au Wi-Fi actuel. Dans la pratique, on peut espérer plusieurs centaines de mètres et à l’extrême près d’un kilomètre (sans obstacle). Wi-Fi HaLow pourrait donc avoir aussi bien  des usages dans les bâtiments (gestion du bâtiment, domotique, capteurs divers) ou dans les véhicules, qu’en entreprises (commerce de détail, agriculture, etc…).

Une norme qui arrive un peu tard ?

La technologie profitera sans doute de la marque Wi-Fi mais elle n’a pas partie gagnée par avance. Elle devra en effet faire face à d’autres technologies déjà bien implantées sur le marché, telles que Bluetooth Low Energy, ZigBee ou Z-Wave. De même, comme toutes les technologies Wi-Fi existantes, 802.11ah repose sur un système de points d’accès et de clients alors que ses concurrents fonctionnent sur des modes de type Mesh ou pair à pair, ce qui les rend moins coûteux à déployer.

Enfin, et surtout, les premiers produits Wi-Fi HaLow n’arriveront que tardivement, sans doute au plus tôt en 2017 voire en 2018. Et au rythme actuel de développement des technologies IoT, deux ans, c’est long.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close