Chris Titze Imaging - stock.adob

Orbit Cloud Suite : MapR propose le tiering automatisé multi-Cloud et hybride

Orbit Cloud Suite dote la plateforme de MapR d’outils pour faciliter son installation dans le Cloud de Microsoft et d’AWS et propose des fonctions pour créer des fabriques de données tant hybrides que multi-Cloud.

Cet article traite de

Applications et services

SUJETS CONNEXES

MapR a décidé de prendre à bras le corps le problème de la gestion des données dans des environnements hybrides et multi-Cloud. Après avoir présenté des fonctions de tiering de données au sein de MapR-XD, nouveau de nom du système de fichiers de la marque,  la société a étendu ce concept très porteur dans son outil Orbit Cloud Suite. A la clé, une technologie qui automatise la synchronisation et le déplacement de données d’une plateforme Cloud à l’autre, ou qui permet de créer un lien avec le cluster MapR de l’entreprise, sur site.

Avec Orbit Cloud Suite, l’idée est de placer la Converged Data Platform au cœur des nouvelles architectures de données au sein desquelles le Cloud joue un support central en matière d’infrastructure. Toutefois, avec l’émergence des fournisseurs de Cloud public (AWS, Microsoft, Azure, Google) et le déploiement des Cloud privés (bâtis par exemple sur OpenStack), difficile d’assurer une forme de continuum dans la gestion des données au volume de plus en plus étendu  - du moins sans de lourdes opérations manuelles.

Orbit Cloud Suite a donc pour vocation de simplifier non seulement le déploiement de MapR au sein de cette architecture ramifiée mais aussi de tirer profit des spécificités de chaque plateforme en matière de stockage de données. Une forme de portabilité des données inter-Cloud où Mapr joue ici un rôle de chef d’orchestre.

Concrètement, avec cette nouvelle solution, l’entreprise a la capacité d’installer MapR sur plateformes de Cloud public, à commencer par  Microsoft Azure et AWS (avec qui l’éditeur entretient des rapports étroits depuis longtemps). Le Cloud de Google sera supporté par la suite, explique ainsi Tugduall Grall, évangéliste technique chez MapR, lors d’un entretien avec la rédaction. Des outils de gestion de clusters sont ainsi fournis. Le tout manipulable via une série d’API unifiée.

Tiering automatisé vers le Cloud

Mais l’un des points clé est surtout cette capacité à pouvoir gérer le tiering de données d’un Cloud à l’autre, ou d’un système interne vers le Cloud, en fonction de politiques établies sur la température des données. Au travers de scripts, ce tiering permet ainsi d’inscrire une ou plusieurs plateformes Cloud dans des politiques de sauvegarde et d’archivage, et d’y associer –logiquement – un support de stockage. Par exemple, les SSD pour les données nécessitant un accès rapide et régulier, ou un disque dur traditionnel pour ceux nécessitant un accès occasionnel, résume encore le responsable de la société.  En clair, permettre « de faire glisser les données froides dans le Cloud », mais aussi de pouvoir les rapatrier quand nécessaire. Selon MapR, les métadonnées sont conservées dans l’espace de nom pour en faciliter l’accès et la récupération.

AWS S3, Azure Blob storage, Google Cloud Storage et OpenStack Swift sont ainsi supportés, s’inscrivant dans le prolongement direct de l’infrastructure de données d’une entreprise. Logiquement, MapR Edge qui consiste à installer un petit cluster auprès d’un réseau de capteurs de l’IoT bénéficie également de cette extension vers le Cloud. Les fichiers ainsi créées pourront être directement migrés sur une plateforme Cloud.

Outre cette approche centrée sur la mise en place de « Data Fabrics » hybrides et multi-cloud, Tugduall Grall explique que Orbit Cloud Suite apporte également des améliorations à destination des fournisseurs de Cloud et aux partenaires de la société – qui proposent par exemple des hébergements des outils de MapR (comme c’est le cas chez Outscale). Des travaux ont été réalisés sur le multi-tenant de MapR afin de mieux cloisonner et sécuriser les données, ainsi que sur l’intégration à OpenStack Manila, le système de fichiers distribué et partagé du framework Open Source.

Une levée de fonds de 56M$ pour accélérer l’innovation

Avec Orbit Cloud Suite, MapR confirme sa volonté de se positionner en tant que plateforme globale de données – et non plus uniquement d’éditeur de solution Hadoop. La société a d’ailleurs accéléré la mise à disposition de nouvelles offres sur le marché. L’accélération du go-to-market est en effet  la volonté du CEO, Matts Mills, nommé en septembre 2016, nous avait indiqué Yann Aubry, le patron de MapR pour l’Europe du nord et du sud. Une stratégie qui, aura  montré clairement des signes d’exécution : un an après la nomination de son CEO, la société a annoncé une levée de fonds de quelque 56 millions de dollars auprès de ses actionnaires en place. Ces fonds serviront à doper toujours plus la stratégie de conquête de MapR.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close