Multiprocessing Unix : IBM peaufine le haut de gamme, Sun soigne l'entrée de gamme

Après de nouveaux systèmes d'entrée de gamme Power 6 la semaine dernière, IBM vient de lancer son nouveau haut de gamme, le Power 595, un serveur SMP (Symmetric multiprocessing) massif embarquant jusqu'à 32 puces Power 6 bi-cœur à 5 GHz.

Après de nouveaux systèmes d'entrée de gamme Power 6 la semaine dernière, IBM vient de lancer son nouveau haut de gamme, le Power 595, un serveur SMP (Symmetric multiprocessing) massif embarquant jusqu'à 32 puces Power 6 bi-cœur à 5 GHz. Le Power 595 est le successeur du System p 590 et vient appuyer l'actuel System p 570, un serveur Power 6 de milieu de gamme annoncé l'an passé lors du lancement du nouveau processeur phare de Big Blue.

Le Power 595 supporte jusqu'à 32 processeurs Power 6 agencés par "livres" de 4 processeurs, chacun supportant jusqu'à 32 barettes de mémoire DIMM. Configurée à son maximum de capacité, la machine dispose de 4 To de mémoire vive et peut accueillir jusqu'à 30 cartes d'extension PCI-X et 16 disques SAS. La machine supporte les systèmes d'exploitation AI/X (l'Unix de Big Blue), ainsi qu'IBM i (ex-i5/OS) et Linux pour Power. Elle peut aussi faire fonctionner les applications Linux x86 dans une partition virtuelle grâce à la fonctionnalité PowerVM Lx86 de l'hyperviseur d'IBM. Les capacités de partitionnement sont impressionnantes, puisque chaque livre processeur peut héberger jusqu'à 40 micropartitions.

Côté performances, le seul benchmark publié pour l'instant par Big Blue est le résultat du Power 595 au test SpecJbb 2005 (résultat à ce jour non publié sur le site de Spec.org). IBM clame que son dernier né affiche un résultat de 3,4 millions de bops, soit environ 50% de plus que le meilleur système du classement, un Sun Fire E25K motorisé par 72 processeurs UltraSparc IV Plus (Sun a depuis mis à jour son haut de gamme, mais n'a pas publié ses performances au test SpecJbb).

Le Power 595 est attendu au début du mois prochain sous AI/X (le support de i et de Linux n'étant prévu qu'au second semestre). IBM n'a pour l'instant donné aucune indication de prix pour la machine.

Sun joue la carte du multithread massif en entrée de gamme

Si IBM se concentre sur le haut de gamme, un segment auquel il doit une large part de son succès dans le monde Unix, Sun lui soigne son entrée/milieu de gamme. Le constructeur a ainsi annoncé hier deux nouveaux serveurs basés sur la déclinaison multiprocesseur de sa puce UltraSparc T2, L'UltraSparc T2 +, jusqu'alors connue sous le nom de code Victoria Falls.

Les deux nouvelles machines, les Sun Sparc Entreprise T5140 et T5240, sont des serveurs racks occupant respectivement 1U et 2U. Ils sont capables d'accueillir jusqu'à deux puces UltraSparc T2+ à 1,4GHz, chacune équipée de 8 cœurs et capable de traiter 64 threads en parallèle, et un maximum de 128 Go de mémoire. Supportant la technologie de partitionnement LDOM de Sun, ces nouveaux systèmes peuvent accueillir jusqu'à 128 partitions logiques, un chiffre digne des grands serveurs.

Les deux nouvelles machines sont positionnées par Sun pour des applications de premier et second "tier", typiquement serveurs Web, serveurs d'applications ou serveurs de mail. Selon les benchmarks publiés par Sun, elles détiennent une collection impressionnantes de records de performances dans leur catégorie, notamment un nouveau record au Benchmark SAP SD, un record au benchmark Lotus iNotes et plusieurs records de performances Spec. L'un des plus impressionnants est sans doute le score7 SpecJbb 2005 avec 33 405 bops, contre 176 909 pour un Dell PowerEdge 6950 (un biprocesseur Opteron bi-cœur) ou 175 474 pour un Power 570 avec deux puces Power 6 à 4,7 GHz. Une façon pour Sun de souligner la performance de la dernière née de ses puces dans certaines applicaitons face au processeur phare de Big Blue.

Les prix commencent à 15 000 $ environ pour un T5140 avec 2 puces quadri-cœur UltraSparc 2+ et 8 Go de Ram, et s'établissent à 32 000 $ pour un T5240 avec deux puces octo-cœur à 1,2 GHz et 32 Go de mémoire. Sun devrait en toute logique proposer prochainement une déclinaison quadri processeur de ses machines UltraSparc 2+, la puce disposant d'un contrôleur de bus cohérent supportant jusqu'à quatre processeurs.

Pour approfondir sur Unix

- ANNONCES GOOGLE

Close