Chez Facebook, les malwares s'affichent sur le mur

Selon l'éditeur d'outils de sécurité Sophos, The Wall, une des fonctionnalités phare du réseau social Facebook, constitue une cible pour les cybercriminels.

Selon l'éditeur d'outils de sécurité Sophos, The Wall, une des fonctionnalités phare du réseau social Facebook, constitue une cible pour les cybercriminels. Ce "mur" est utilisé par les membres du réseau social pour se laisser des messages agrémentés de photos, vidéos, musique ou liens.

Les attaques se présentent sous la forme de messages, semblant provenir d'un "ami", enjoignant l'utilisateur de cliquer sur un lien pour voir une vidéo soit disant hébergée par Google. S'affiche alors un message demandant à l'internaute une mise à jour de son lecteur Flash. L'acceptation de la procédure conduit en fait à l'installation d'un Troyen (Troj/Dloadr-BPL), via lequel un hacker pourra utiliser la machine hôte pour diverses activités, comme l'envoi de spams.

Cette technique rappelle celle utilisée par les cybercriminels via la messagerie électronique. Récemment, une attaque de ce type se cachait par exemple derrière un faux e-mail d'alerte émanant soit-disant de CNN, comme nous le signalions hier dans notre revue de presse.

Pour approfondir sur Menaces informatiques

Close