Les technos ont un peu moins d’impact selon les dirigeants

Plus d’un grand patron ou très haut fonctionnaire dans le monde sur trois interrogé par IBM considère les technologies comme l’un des principaux facteurs d’impact positif sur leur organisation.

Plus d’un grand patron ou très haut fonctionnaire dans le monde sur trois interrogé par IBM considère les technologies comme l’un des principaux facteurs d’impact positif sur leur organisation. Reste qu’ils étaient 41% (contre 35% donc) à le penser en 2006… En recul donc, les technologies font cependant toujours partie des trois facteurs clés d’influence derrière le « marché » (dont la main invisible a de moins en moins de prise semble-t-il passant, de 84% en 2004 à 67% en 2006 et à 48% cette année) et les compétences des salariés, seul facteur d’importance à progresser de 44% à 48%.
Tout les deux ans, IBM interroge quelque 1 000 dirigeants des secteurs privé et public et nous livre ses conclusions sur lesquelles LeMagIT reviendra prochainement plus en détail.

Pour approfondir sur Industrie et distribution

- ANNONCES GOOGLE

Close