Le "rétroshore" : travailler en Inde pour 160 euros par mois

La polémique enfle après la révélation par Le Parisien d'une annonce diffusée par l'ANPE. Une annonce pour un emploi "low cost" basé à Pondichéry, en Inde.

La polémique enfle après la révélation par Le Parisien d'une annonce diffusée par l'ANPE. Une annonce pour un emploi "low cost" basé à Pondichéry, en Inde. Rémunéré en roupies indiennes, cet emploi d'informaticien niveau Bac+2, spécialisé dans la conception de sites web, est proposé pour l'équivalent de 160 à 320 euros par mois, « protection sociale et avantages à négocier ».

Cette annonce a suscité l'ire des syndicats et du PS, qui a demandé son retrait immédiat. Selon le Journal du Dimanche, l'offre provient d'une agence web nommée Hangar 17 ICT, fondée en 1997 à Jonzac (Charente-Maritime). Si elle n'est pas illégale, puisque l'employeur possède une structure en Inde à l'origine de l'annonce, l'offre avive le débat sur les conditions d'emploi que doivent accepter les chômeurs, sujet sur lequel le gouvernement a ouvert les négociations avec les partenaires sociaux.

Pour approfondir sur Offshore

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close