MDM : Gartner pointe du doigt les faiblesses de SAP

Nos confrères de SearchDatamanagement reviennent sur deux études de Gartner qui mettent en avant certaines faiblesses de SAP sur le terrain du MDM. Des lacunes notamment techniques que l’Allemand commence à combler.

Les entreprises souhaitant investir dans l’application de MDM (Master data Management) de SAP, devraient y réfléchir à deux fois, nous apprend le dernier Magic Quadrant de Gartner.

Les deux Magic Quadrant portant sur le MDM (pour les données produit et les données clients) ont révélé que bien que la technologie de SAP ainsi que sa stratégie MDM se sont considérablement améliorées ces deux dernières années, il existe encore certaines réserves que de potentiels acheteurs devraient garder à l’esprit.

Gartner estime que la stratégie multi-produit de SAP sème la confusion, tant chez les clients actuels qu’auprès des clients potentiels. Le produit phare du groupe, SAP Netweaver MDM, est historiquement positionné comme l’application de MDM pour les données liées aux produits et celles liées aux clients. SAP présente cette offre comme choix principal pour les clients disposant d’environnements hétérogènes. Pour ceux qui utilisent des applications SAP, le groupe pousse vers une nouvelle offre, SAP Master Data Governance (SAP MDG).

SAP a débarqué en 2004 sur le marché du MDM avec l’acquisition de A2i, un spécialiste de la gestion de contenu. Les technologies de cet éditeur sont devenues le socle de SAP NetWeaver MDM. Depuis, SAP a affiné et re-architecturé son offre.

Le géant allemand avait initialement prévu de ne disposer que d’un unique produit, mais cela n’a pas fonctionné. Après le rachat de Business Objects en 2007 pour 6,8 milliards d’euros, SAP Business Objects Data Services a été ajouté à l’équation. Cette application permet de nettoyer et d’intégrer des données depuis des sources non SAP. Peu de temps après, le groupe a inauguré une première version de SAP MDG.

SAP MDG est une marque qui couvre une série d’applications MDM verticalisées. Ainsi SAP MDG for Financials voit le jour en 2008, puis MDG for Materials et MDG for Suppliers. Dans les deux prochaines années, Gartner prédit également la sortie de MDG for Customers. SAP MDG est entièrement intégré à SAP Business Suite.

«SAP MDG se positionne comme un «MDM embarqué», affirme John Radcliffe dans un email. «Cela contraste avec Netweaver MDM qui est désormais positionné comme un «MDM entreprise»». SAP MDG convient à de nombreux clients SAP, ajoute-t-il mais pour d’autres, il sera nécessaire de disposer de SAP Netweaver MDM pour s’intégrer aux systèmes non-SAP.

A la recherche de référence

SAP a fourni une longue liste de clients MDM susceptibles de répondre aux questions de Gartner. Pour la majorité, SAP a obtenu de bonnes notes, pour son accompagnement et pour son support des fonctions verticales. Mais certains ont pointé du doigt, comme les fonctions de hiérarchisation ainsi que la qualité des données produit. De plus, selon Gartner, SAP devrait se concentrer sur sa stratégie Channel afin de faciliter l’accès de ses clients à un support plus local.

Les répondants à une étude en ligne de Gartner ont attribué de mauvaises notes à SAP NetWeaver MDM, pour le data modeling, la qualité des données et la synchronisation avec d’autres systèmes, notamment.

Bien que de plus en plus d’entreprises utilisent SAP NetWeaver MDM pour gérer leurs données clients, Gartner affirme qu’il existe un écart significatif entre le nombre de licences vendues et le nombre de vraies implémentations. Le cabinet évalue ce nombre de licences vendues à 500 mais le nombre d’implémentation avoisinerait les 175. Radcliffe pense que ce manque de référence clients, avec de vrais déploiements, pourrait illustrer le fait que certains clients comptent patienter jusqu’à ce que NetWeaver MDM ait atteint un niveau de maturité supérieur.

Andy Hayler, Pdg de The Information Difference, une société de conseil britannique, spécialisée dans le MDM, confirme les propos du Gartner. «SAP MDM a l’avantage d’être multi-domaine par nature, mais a connu certaines limites d’un point de vue architectural que SAP a mis du temps à résoudre, explique-t-il. Selon moi, SAP devrait davantage pousser ses clients à communiquer sur SAP MDM et mettre davantage en valeur les cas clients réussis».

Les avantages d’une offre MDM de SAP

Bien que SAP soit traditionnellement derrière ses concurrents en matière de MDM, Gartner affirme que des travaux sont en cours et devraient ainsi donner les moyens à SAP de rattraper son retard.

Par exemple, des améliorations sont apparues ces deux dernières années, offrant aux utilisateurs davantage de flexibilité et une meilleure intégration avec les autres produits de la marque, tel que les outils BO. Selon Gartner, SAP a également mis l’accent sur la gestion des données, la qualité des données et la gouvernance des données. Les applications, lancées en 2011, comme SAP Information Steward, devraient permettre aux entreprises de mieux gérer le cycle de vie des données maitres, grâce à des fonctions de visualisation, de hiérarchisation et de reporting, souligne le cabinet d’analystes.
SAP peut également s’adosser à sa base de clients existants, notamment dans certains verticaux, comme l’industrie, le retail, l’énergie et les produits grand public.

Selon Rob Karel, analyste chez Forrester Research, «pendant longtemps, SAP n’a pas écouté les besoins de ses clients MDM et était responsable d’une piètre exécution de sa stratégie MDM. Mais depuis le rachat de Business Objects, le groupe a entrepris de changer les choses.»

«SAP est parvenu à reconnaître certaines limites de ses produits, notamment en matière du support des environnements non-SAP, et de support des données clients», ajoute-t-il. «Même si il lui reste encore beaucoup de chemin à parcourir.»

Traduit de l’anglais par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close