Sept usages du cloud auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé

Dans un article précédent, j’abordais la question de méfiance à l'égard des services de cloud computing et le fait que dans certains cas elle provient de la crainte que les services en pourraient menacer votre emploi – si vous êtes informaticien. C’est effectivement possible, mais d’autant plus si vous n’être pas préparé à la façon dont le cloud va bouleverser l’industrie informatique.

Nombre de ces changements se produisent actuellement de façon invisible en raison de la nature du terme « Nuage » lui-même. Qu’est-ce vraiment que le cloud ? Que représente exactement un service de nuages ? Comment sont le cloud et la virtualisation sont-ils liés ? Ne vous inquiétez pas si vous êtes un peu perdu, c’est le cas de la plupart d’entre nous même si le brouillard se dissipe peu à peu.

Pour aider à clarifier les choses en place, nous allons réfléchir à sept usages différents du nuage que vous pouvez mettre en pratique (et donc acheter) dès aujourd'hui. Bien que certain de ces services fassent appel à la virtualisation, aucun d'entre eux ne fait appel au besoin déplacer des machines virtuelles sur l'Internet. Au lieu de cela, chacun tire parti de l'omniprésence de l'Internet, couplée aux économies d'échelle que permet le cloud, pour créer un service prêt à l’emploi que vous pouvez acheter en quelques clics. Une fois que vous êtes abonné, il est possible d’intégrer ces services à d'autres qui fonctionnent déjà dans votre propre centre de données. Vous découvrirez ainsi que la combinaison de services de cloud externe avec ceux que vous offrez déjà est bien mieux adapté à vos besoins et donc à la protection de votre travail.

Voici sept services de cloud computing, vous pouvez acheter aujourd'hui:

1. Sauvegarde de données dans le nuage. Si le premier service en nuage qui vient à l’esprit est l’ e-mail, le second est la sauvegarde. Aux cours des dernières années, les entreprises ont commencé à reconnaître l’intérêt de migrer leurs sauvegardes de la bande vers le disque. La sauvegarde sur disque améliore de façon significative les temps de restauration ainsi que la probabilité de restaurer convenablement ses données. Et elle permet aussi des restaurations rapides et granulaires que ne permettait pas la bande.

Pour des raisons évidentes de sécurité, ces sauvegardes sur disque encore besoin d'un emplacement hors site et si beaucoup de ceux qui ont migré leur sauvegarde primaire sur disque utilisent encore des bandes pour leurs archives secondaires, d'autres commencent à trouver un vrai intérêt à l’externalisation de leurs sauvegardes secondaires vers le cloud. Avec les sauvegardes dans le nuage, une copie secondaire (ou tertiaire, si vous voulez encore des bandes locales) de toutes les données sauvegardées est automatiquement effectuée vers un emplacement dans le nuage. En agissant ainsi, vos copies secondaires sont automatiquement disponibles n'importe où avec une connexion réseau, qui peut être de loin supérieure à la bande quand il s'agit de reprendre une production informatique après un sinistre.

2. SharePoint dans le nuage. De nombreuses sociétés ont pris le train de l’e-mail dans le cloud dès que ce service est devenu économiquement possible. Il peut être difficile pour une entreprise de maintenir son infrastructure Microsoft Exchange en condition opérationnelle, d'autant que les exigences relatives à sa disponibilité croissent chaque année. Il en va de même avec SharePoint. La gestion d'une instance de SharePoint est difficile et pour le dire brutalement c’est une activité qui est mûre pour être externalisée dans le cloud. Nombre des fournisseurs de «services hébergés d’email" pour les entreprises offrent ainsi désormais SharePoint comme un service complémentaire à la messagerie. Et si votre entreprise est multi-sites, vous pouvez très facilement comprendre comment un tel service pourra faire merveille pour la performance et les temps d’accès à vos applications SharePoint.

3. Supervision dans le nuage. La supervision des serveurs est une autre activité importante pour le fonctionnement de votre datacenter qui est souvent mal gérée en interne. Il est vrai qu’il s’agit d’une activité exigeante et qu’il est parfois difficile de savoir quoi surveiller. Décharger cette responsabilité à des experts extérieurs peut rapidement améliorer votre performance en la matière.

En outre, le suivi dans le nuage a un avantage particulier pour les entreprises dont la mission est de fournir des applications ou des services à des clients externes. Une entreprise de service dans le nuage peut ainsi superviser vos services externes à partir d'emplacements multiples dans le nuage. Si vos services externes doivent être accessibles à travers le monde, savoir que l'expérience utilisateur est bonne depuis plusieurs emplacements clés de la planète est une nécessité absolue pour satisfaire les clients et maintenir les niveaux de service souscrits par les clients.

4. fédération Exchange dans le nuage. Aujourd'hui, les entreprises sont constamment en restructuration et multiplient les fusions, acquisitions et partenariats. Dans de nombreux cas, les infrastructures de communication doivent être combinées, entièrement ou partiellement.. Si votre entreprise souhaite partager des informations de calendrier ou d'autres objets Microsoft Exchange, vous ne voulez pas forcément créer une infrastructure entièrement nouvelle pour un partenariat de courte durée. Ceci et d'autres raisons font que la fédération des échanges avec la passerelle de fédération en nuage de Microsoft est une idée intelligente. Utiliser la passerelle fédération en nuage de Microsoft, permet à l’entreprise et à ses partenaires de ne partager que les données nécessaires sans avoir à bâtir les interconnexions complexes requises par les autres solutions. Dans certains cas, il est ainsi préférable de laisser Microsoft gérer la connexion pour vous.

5. Le support technique dans le nuage. Même vos travailleurs itinérants peuvent bénéficier de services de cloud computing. Ces services, dont beaucoup ont aujourd’hui matures- peuvent fournir un mécanisme pour délivrer un support technique à des nomades sans avoir à bâtir une infrastructure interne complexe. Compte tenu des réalités de connexions réseau (et des restrictions) dans les hôtels, les aéroports et les entreprises partenaires, ces options de support via Internet permettent d’être en mesure de délivrer un support efficace en tout lieu et à toute heure à des employés en déplacement dès qu’ils disposent d’une simple connexion Internet.

6. La réplication de services dans les nuages. Le problème avec la virtualisation et la haute disponibilité peut parfois être de trouver un site secondaire pour l'hébergement de machines virtuelles répliquées. Certaines entreprises proposent aujourd’hui une infrastructure dans le cloud sur laquelle vous pouvez vos services clés. Vous ne ferez sans doute pas appel très souvent à cette infrastructure répliquée, mais elle pourrait s’avérer essentielle si jamais votre infrastructure primaire venait à défaillir.

7. Etendre l'accès aux applications internes depuis le nuage. Cette dernière utilisation a moins à voir avec un service que pourrait vous vendre un fournisseur de services externe qu’avec la possibilité pour l’entreprise d’étendre ses l’accès à ses applications au travers du nuage. Il y a quelques années, étendre l'accès aux applications interne depuis le nuage n’était guère aisé. Il fallait souvent des logiciels et des passerelles coûteux pour fournir un accès sécurisé aux applications internes depuis l’extérieur.

Aujourd'hui, l'extension de vos propres services à l’extérieur au travers du nuage ne nécessite qu’un couple de serveurs Windows, un certificat numérique ou deux , et les Remote Desktop Services. Avec peu de frais et d'effort, vous pouvez ainsi devenir votre propre fournisseur de services de cloud computing pour vos applications d'entreprise internes, avec la garantie de haute sécurité que l'authentification et le chiffrement apportent.

J'espère que cet article aura permis de lever une partie de la controverse que génère parfois le cloud. Le nuage, pour ainsi dire, est déjà autour de vous. Des entreprises vendent des services utiles, auxquels vous pouvez vous abonner dès maintenant. De quoi vous alléger de tâches complexes en les confiant à des experts (que vous pourrez de plus ne payer que mois après mois).

Si ce modèle de coût a du sens pour votre entreprise, cela vaut la peine d'étudier ce que le cloud vous offre. Vous découvrirez peut-être au passage que vous n'avez de toute façon jamais vraiment apprécié l'administration au jour le jour de certains de vos services !

Adapté d’un article de Greg Shields, SearchWindowsServer.com

Pour approfondir sur Architectures virtualisées

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close