Stockage : Heineken abandonne HP pour Compellent dans sa route vers la virtualisation

Après cinq ans passés à virtualiser ses serveurs avec des baies de stockage HP, Heineken a décidé de remplacer ses EVA 8000 par des baies Storage Centre de Compellent, une transition qui devrait s'achever ce lundi 6 septembre. Pour expliquer son choix, Heineken met en avant des performances bien supérieures, mais aussi la qualité des fonctions de reporting et de réplication des baies de Compellent.

Lancé dans un vaste projet de virtualisation de son informatique depuis 2004, le brasseur de bière Heineken a fait le choix cette année d'abandonner ses baies de stockage HP EVA au profit de baies Storage Centre de Compellent.

Heineken a commencé sa migration vers la virtualisation en 2004. Le brasseur a alors fait le choix de VMware et a commencé à utiliser l'hyperviseur de l'éditeur pour certains serveurs de test et de développement. En 2006, la société a franchi un premier pas en virtualisant des serveurs de production non critiques avant de s'attaquer à la virtualisation de serveurs critiques en 2007. Comme l'explique Mike Robers, le responsable de l'équipe virtualisation d'Heineken, "Nos administrateurs de serveurs avaient à l'origine peur de déplacer des données de production sur VMware". Aujourd'hui, la firme a virtualisé près de 60% de ses serveurs et son objectif est d'atteindre la barre des 90% d'ici à 2012. Selon Mike Robers, le brasseur opère désormais  219 serveurs virtuels et 121 serveurs physiques sur ses deux sites principaux de Zoeterwoude et de Den Bosch aux Pays-Bas.

  heineken
Le site Heineken de Zoeterwoude, à une dizaine de
kilomètres au nord de La Hague.
(crédit photo : Heineken)

Un projet débuté avec des baies HP et achevé avec des baies Compellent

Dans sa longue route vers la virtualisation de son infrastructure, Heineken a fait évoluer à plusieurs reprises son infrastructure SAN. Le brasseur a ainsi débuté avec des baies san EVA 50000 de Hewlett-Packard (HP) lorsqu'il a consolidé ses 12 salles informatiques existantes sur ses deux datacenters de Zoeterwoude et Den Bosch. Mais Robers explique que des problèmes de performance et d'évolutivité ont poussé Heineken à mettre à niveau ses baies vers des EVA 8000 en 2006. Cette mise à jour n'a toutefois pas résolu les problèmes de performance. Selon Robers, les coûts de support, le manque de support des dernières versions de VMware ESX et de système d'exploitation, ainsi que des problèmes avec les outils de réplication et de reporting, ont poussé le brasseur à rechercher un nouveau fournisseur.

Cette année, Heineken a ainsi décidé de basculer son infrastructure sur les baies SAN de Compellent. Cette transition devrait s'achever ce lundi 6 septembre. Pour Lucien de Konink, le Chef de projet en charge de cette migration, la performance des baies Compellent est deux fois meilleure et Heineken dispose de plus de capacité avec moins de disques. Heineken dispose de 45 To à  Zoeterwoude et de 17 To à Den Bosch. Alors que les baies EVA s'appuyaient sur des disques Fibre Channel, 5% de la capacité des baies Compellent est fournie par des disques flash (SSD), 72% par des disques Fibre Channel et 23% par des disques SATA de 23%. Mais à l'avenir, de Konink estime que 95% des nouveaux ajouts de capacité proviendront de disques SATA.

Réplication et déduplication au programme du brasseur en 2011

Robers et de Konink indiquent qu'ils ont été séduits par la qualité des fonctions de reporting des baes Compellent, par l'excellente compatibilité avec leurs environnements informatiques mais aussi par les capacité de réplication, par le support technique et par la possibilité d'utiliser des disques SSD. La réplication devrait notamment jouer un rôle important lorsque Heineken mettra en place son site de reprise après sinistre l'année prochaine. "Nous avions besoin de réplication pour la continuité d'activité", explique de Konink.

Robers indique aussi qu'Heineken commencera aussi à sauvegarder sur disque de l'année prochaine. Pour l'instant, Heineken étudie les solutions de déduplication d'EMC. Mais le brasseur ne devrait prendre une décision définitive qu'au premier trimestre 2011.

Adapté librement d'un texte en anglais de Dave Raffo, Senior News Director, SearchStorage.com

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close