Stockage SAN : Compellent lance la version 5 de son Storage Center

Compellent a lancé il y a quelques jours la version 5 de son système de stockage Storage Center, une version qui apporte notamment des améliorations en matière de protection de données, de réplication, de gestion des ports d'entrées/sorties et de gestion des environnements virtuels.

Après avoir poursuivi sa croissance tout au long de la crise - la firme a enregistré son 16e trimestre de croissance consécutif au 3ème trimestre avec un CA en hausse de 31 % -, Compellent profite du début d'année pour mettre à jour Storage Center, le système d'exploitation qui motorise ses baies de stockage éponymes. Au programme, de multiples amélioration,s mais pas de révolution : Compellent se positionne toujours sur le milieu de gamme et se veut une alternative aux baies Clariion CX4 d'EMC et autres HP EVA. Comme l'explique Bob Fine, le directeur marketing produits de la firme, tout l'enjeu pour Compellent est de conserver une architecture unique à même de répondre aussi bien à des besoins d'entrée de gamme qu'à des besoins bien plus sophistiqués. Une stratégie qui semble lui avoir réussi jusque là puisque la firme compte désormais un peu plus de 1 600 clients dans le monde.

L'un des atouts des baies Storage Center réside dans leur gestion interne du stockage qui se fait au niveau du bloc de données. Toutes les entités de classe supérieure (Volume, LUN) sont en fait des entités virtuelles qui, du fait de la gestion granulaire au niveau du bloc, héritent en standard de fonctions telles que le Thin Provisionning, la gestion automatique des classes de données (Storage Tiering...). Les baies Compellent proposent ainsi un système embarqué qui positionne automatiquement les données sur l’espace de stockage adapté à leur besoin en matière de QoS en fonction des politiques définies par l’administrateur.

Ce système s'applique au niveau du bloc de stockage en fonction des métadonnées accumulées par la baie pour chaque bloc (fréquence d’accès, âge, paramètre de Qos associé aux données...). Résultat, chaque donnée est en permanence assurée d’être positionnée sur la classe de stockage adaptée à son besoin réel. EMC a récemment lancé une fonction similaire baptisée FAST (Fully Automated Storage Tiering)  mais pour l'instant plus restrictive et bien moins complète pour ses Clariion. Surtout Fast est plus complexe à mettre en oeuvre puisque sur baies Clariion, la technologie requiert la présence de logiciels externes, dont Navi-Analyzer, couplés aux fonctions de migration de LUN des baies (FAST nécessite la version 29 de l'OS Flare des Clariion).

Rendre la réplication initiale plus économique

compellent portable volume case and drivesL'une des grandes nouveautés de la version 5 de l'OS Storage Center est l'arrivée d'une fonction baptisée Portable Volume. Avec cette fonction, l'objectif du constructeur est de rendre bien plus rapide et plus économique la synchronisation initiale de deux baies en mode réplication en permettant l'exportation par la baie principale de ses données sur des disques durs externes USB 2.0. Les baies Storage Center disposent de fonctions de réplication (1:1, n:1 et en cascade) depuis plusieurs années, mais la réplication initiale restait un problème pour nombre de PME du fait du coût des liaisons télécoms à haut débit. Il y avait bien l'alternative de faire livrer la baie à répliquer sur le site principal pour la répliquer localement avec la baie primaire avant de la déplacer sur un site secondaire. Mais cette manipulation restait un peu hasardeuse.

Avec les Portable Volume, les baies sont installées dès le départ dans leur site final et l'entreprise peut exporter les données du site primaire à répliquer sur des disques portables. Il ne reste plus qu'à les envoyer par coursier dans une valisette sécurisée (photo ci-dessus) et à l'arrivée de les importer dans la baie de destination. La synchronisation ne porte alors plus que sur un delta assez faible de données et peut donc s'effectuer rapidement via les liaisons télécoms. Seule contrainte : les deux baies doivent disposer de la version 5 de l'OS Storage Center. Il est à noter que la fonction de Portable Volume est conçue pour éviter les erreurs puisqu'il n'est pas nécessaire de respecter un ordre dans l'importation des différents disques. Selon Compellent, la fonction logicielle des Portables Volume est gratuite. Il faut compter environ 1 300 $ pour deux disques et une valisette sécurisée.

 compellent storage center sas enclosure
Le nouveau tiroir SAS des baies
Storage Center

Une autre nouveauté avec la version 5 réside dans la gestion de jusqu'à 384 disques SAS en utilisant de nouveaux tiroirs à 12 disques - achetés en OEM à Xyratex. Selon Compellent, il est possible dans ces nouveaux tiroirs de mixer des disques SAS rapides (15 000 tr/mn) avec des disques SAS plus capacitifs, mais plus lents (7 200 tr/mn). Typiquement, une répartition 50/50 est préconisée. Il est à noter que le maximum de disques gérés par une baie est toujours de 1024 avec des disques SATA et Fibre Channel... Storage Center 5 apporte également un nouveau mode de protection des données similaire au Raid-6, qui permet de distribuer sur la baie des informations de double parité (contre une parité simple en mode Raid-5). L'un des usages possibles de ce mode est de servir pour le "tiering" automatique d'informations à l'origine stockées sur des volumes configurés en Raid-10, mais n'ayant plus été accédées depuis quelques temps.

Economiser les connexions

Une autre fonction devrait simplifier la vie des administrateurs : le support des ports d'entrées/sorties virtuels. Typiquement, en mode bi-contrôleur, chaque chemin nécessitait la consommation d'un port physique sur le contrôleur primaire et d'un autre sur un contrôleur secondaire pour supporter le failover (basculement automatique en cas de panne). La fonction de Virtual Ports change cet état de fait (grâce au support de NPIV et la possibilité de gérer de multiples WorldWide Names par port physiques Fibre Channel). Compellent estime que la gestion de ports virtuels devrait permettre de diviser par deux le nombre de ports physiques à configurer.

Terminons en signalant que Storage Center apporte aussi un nouveau mode de déploiement automatisé de serveurs virtuels, qui, depuis une interface graphique simplifiée, permet le provisionning automatique de volume en mode Thin Provisionning, tout en automatisant la création des chemins de données depuis les serveurs virtuels.

Pour approfondir sur SAN et NAS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close