Fuite de données : les détails de l’hélicoptère présidentiel américain disponible via P2P

Tout, des plans jusqu’aux systèmes de communication embarqués, en passant par le budget de Marine One - le futur hélicoptère de la présidence des Etats-Unis - aurait fuité jusqu’en Iran, via un réseau P2P. L’information provient de Tiversa, une entreprise spécialisée dans la surveillance des réseaux d’échange en pair-à-pair.

Tout, des plans jusqu’aux systèmes de communication embarqués, en passant par le budget de Marine One - le futur hélicoptère de la présidence des Etats-Unis - aurait fuité jusqu’en Iran, via un réseau P2P. L’information provient de Tiversa, une entreprise spécialisée dans la surveillance des réseaux d’échange en pair-à-pair. La découverte remonte à 2008.

Selon Tiversa, la fuite proviendrait du poste de travail d’un collaborateur d’un sous-traitant de l’armée américaine installé à Bethesda, dans le Mariland ; poste de travail sur lequel aurait été installé le client P2P Gnutella. Celui-ci n’aurait tout simplement pas été proprement configuré… Les précieux fichiers auraient fait le voyage jusqu’en Iran grâce à la surveillance des réseaux P2P mise en place par ce pays, comme d’autres. Selon Bob Boback, PDG de Tiversa, qui répondait à des questions de la radio nord américaine WPXI, le Pakistan, le Yemen, le Qatar et la Chine surveilleraient également les réseaux P2P de manière active, en quête d'informations sensibles.

Reste que, selon le Tech Herald, les informations obtenues sur Marine One seraient déjà obsolètes.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close