Atos-Origin, objet d'une enquête pour corruption et abus de bien sociaux

Selon nos confrères de La Tribune, la brigade financière va enquêter sur d'éventuels faits de corruption et d'abus de biens sociaux chez Atos Origin, suite à la plainte déposée en décembre 2008 par l'association "Les Arvernes".

Selon nos confrères de La Tribune, la brigade financière va enquêter sur d'éventuels faits de corruption et d'abus de biens sociaux chez Atos Origin, suite à la plainte déposée en décembre 2008 par l'association "Les Arvernes". L'enquête a été diligentée par le parquet de Nanterre, dont le procureur n'est autre que Philippe Courroye, précédemment juge d'instruction au pôle financier. 

Les Arvernes soupçonnent des faits de corruption privée suite à une déclaration de l'ex-PDG d'Atos en avril 2008. Ce dernier, Philippe Germond, avait alors affirmé que le fonds d'investissement « Pardus a proposé aux membres du directoire 1 euro par action, soit 70 millions d'euros, s'ils acceptaient de démanteler Atos Origin ». La Tribune rappelle que la corruption privée est punie de cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

L'association cible également l'indemnité de départ de Philippe Germond (estimée entre 4 et 5 millions d'euros), qui a suscité de vives réactions en interne. Et a déposé plainte sur ce point pour abus de bien social. 

En savoir plus sur le sujet :

"L'état du monde IT : Atos, un problème de fonds", notre synthèse de l'actualité d'Atos en 2008

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close