La startup Tiki’labs assigne Alcatel-Lucent en référé

La jeune pousse française Tiki’Labs vient d’obtenir du Tribunal de Grande Instance de Paris un référé à l’encontre d’Alcatel Lucent.

La jeune pousse française Tiki’Labs vient d’obtenir du Tribunal de Grande Instance de Paris un référé à l’encontre d’Alcatel Lucent. Tiki’Labs, qui veut développer des interfaces de saisie à l’ergonomie originale, reproche à l’industriel des télécoms d’utiliser le radical « Tiki », pour sa marque Tikitag, un service NFC (Near-Field Communications) grand public à base de puces RFID. Tiki’Labs entend pleinement profiter du radical de son nom en 2009, pour ses propres produits.

Xavier Paulik, ancien directeur des portails Web d’Orange qui doit bientôt prendre la suite de Laurent Guyot-Sionnest comme PDG de Tiki’Labs, explique avoir cherché à négocier avec Alcatel-Lucent depuis septembre dernier, date du lancement de Tikitag, en vain.

L’audience du référé doit se tenir le 17 février prochain. Tiki’Labs souhaite obtenir l’arrêt de l’utilisation du terme Tikitag par Alcatel-Lucent, ainsi que des dommages et intérêts. Mais Xavier Paulik précise rester ouvert à la négociation. Contacté par téléphone, Alcatel-Lucent n’a pas souhaité faire de commentaire.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close