Un cybersquatteur condamné à 33,2 M$ de dommages au profit de Verizon

Le père noël a été généreux avec Verizon mais un peu moins avec les cybersquatteurs.

Le père noël a été généreux avec Verizon mais un peu moins avec les cybersquatteurs. L’opérateur américain se plaignait des activités d'OnlineNic, une société de services Internet, coupable d'avoir déposé plusieurs centaines de noms de domaines dont Verizon s’estimait le propriétaire légitime au nom de marques déposées. La justice américaine lui a donné raison et a condamné la société en cause à verser 50 000 dollars à l’opérateur pour chacune des 663 url sur lesquelles portait le litige, soit la bagatelle de 33,2 millions de dollars.

Verizon réclamait cependant quasiment le double. D’après l’opérateur, OnlineNic – le cybersquatteur – est coutumier du fait et serait à la tête de près d’un million de noms de domaines qui s’inspireraient de marques extrêmement connues, notamment sur le web, du type Google, Yahoo ou encore Adidas. Reste désormais à voir si Verizon parviendra a obtenir le paiement des sommes dues de la part du Cybersquatteur

Pour approfondir sur Outils collaboratifs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close