Affaire Kerviel : l'intégrité des fichiers transmis par la SG mise en doute

Entendu par les juges Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset chargés de l'affaire Kerviel, Thomas Mougard, l'assistant du trader de la Société Générale, a mis en doute "l'intégrité" des relevés d'opérations transmis par la banque à la justice.

Entendu par les juges Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset chargés de l'affaire Kerviel, Thomas Mougard, l'assistant du trader de la Société Générale, a mis en doute "l'intégrité" des relevés d'opérations transmis par la banque à la justice. Les listings qui sont entre les mains des juges ne seraient "pas complets", a-t-il expliqué aux juges lors de son audition le 21 novembre.

Les juges doivent prochainement se rendre au siège de la SG en compagnie d'un expert pour auditer la base Eliot sur laquelle les traders du desk Delta One (où travaillait Kerviel) enregistrent leurs opérations.

Depuis son changement de stratégie de défense, Jérôme Kerviel se fait beaucoup plus offensif à l'égard de son ex employeur. Selon ses avocats, ce dernier ne fournirait à la justice que des éléments visant à accréditer la thèse selon laquelle leur client serait l'unique responsable de la fraude qui a coûté 4,9 milliards d'euros à la banque. Jérôme Kerviel met, lui, directement en cause la direction de la Société Générale qu'il considère comme complice de ses agissements.

Pour approfondir sur Services

- ANNONCES GOOGLE

Close