EDS responsable d’une vaste perte de données de militaires britanniques

100 000. C’est le nombre de militaires dont les données personnelles ont été perdues par EDS, sur un disque dur non chiffré. A ce chiffre, il convient d’ajouter celui de 600 000 : le nombre de candidats à la carrière militaire également concernés.

100 000. C’est le nombre de militaires dont les données personnelles ont été perdues par EDS, sur un disque dur non chiffré. A ce chiffre, il convient d’ajouter celui de 600 000 : le nombre de candidats à la carrière militaire également concernés. Selon le ministère britannique de la Défense, seulement 0,5 % des 600 000 postulants concernés auraient fourni des informations financières.

Ce disque dur externe était censé être stocké dans une chambre forte dont l’accès est restreint aux personnels compétentes. Le ministère britannique de la Défense a découvert la « fuite » à l’occasion d’un audit.

De son côté, EDS évoque la possibilité selon laquelle un employé aurait emmené le disque dur chez lui pour travailler, ou bien l’aurait transporté jusque dans les bureaux de la SSII à Hook, dans le Hampshire.

Le disque dur en question contient des données liées au système de gestion administrative et financière. Cette fuite renvoie à une première affaire, datant de janvier dernier et relative à la perte de cinq ordinateurs portables appartenant au ministère de la Défense et contenant des données personnelles. Puis, en juillet dernier, le même ministère a reconnu avoir perdu – ou s’être fait voler - plus de 650 de ses ordinateurs portables en 4 ans. Depuis, aucun ordinateur portable non chiffré n’est censé quitter une installation relevant de la compétence du ministère.

Rappelons que EDS a été rachetée par HP, ne annonce remontant à mai dernier.

Pour approfondir sur Backup et protection de données

- ANNONCES GOOGLE

Close