Nuance enchaîne les rachats dans la reconnaissance vocale et s’offre PSRS

Nuance Communications poursuit ses emplettes et est en train de devenir un acteur majeur de la reconnaissance vocale.

Nuance Communications poursuit ses emplettes et est en train de devenir un acteur majeur de la reconnaissance vocale. L’éditeur spécialisé annonce le rachat pour 96,1 millions de dollars de PSRS (Royal Philips Electronics Speech Recognition Systems), un concurrent plutôt orienté sur le secteur de la santé et de la prévoyance, et particulièrement implanté en Europe. Les applications de PSRS intègrent 25 langues différentes et sont déployées via un réseau d’une centaine d’intégrateurs dans le monde. L’éditeur revendique 8 000 systèmes installés. Il emploie 170 salariés et a généré un CA de 25 millions d’euros en 2007.
Nuance a décidé il y a un an d’une stratégie de croissance externe rapide notamment sur le marché de la santé et de la prévoyance.
Selon le communiqué diffusé, le potentiel représente 10 milliards de dollars en Amérique du nord et 2 milliards de dollars en Europe, uniquement pour les transcriptions médicales qui sont la plupart du temps gérées manuellement. Nuance Communications se positionne comme alternative.
En avril dernier, Nuance avait racheté eScription, spécialiste de l’assistance informatisée pour le corps médical, pour 363 millions de dollars. Plus récemment et cette fois, dans le secteur des services pour la téléphonie mobile, Nuance a acquis SnapIN, société privée fondée en 2003 qui fournit des logiciels de gestion de services de téléphonie mobile aux opérateurs télécoms, pour 180 millions de dollars.

Pour approfondir sur Bureautique

- ANNONCES GOOGLE

Close