NXP, ex-Philips, supprime 450 emplois en France

NXP, l'ex-division semi-conducteurs de Philips, aujourd'hui propriété des fonds d'investissement KKR, Silver Lake Partners, Bain Capital, Apax Partners et AlpInvest, a annoncé hier la suppression de 391 emplois à durée indéterminée (sur un total de 1 100) en France, dont l'essentiel sur le site de Caen.

nxpNXP, l'ex-division semi-conducteurs de Philips, aujourd'hui propriété des fonds d'investissement KKR, Silver Lake Partners, Bain Capital, Apax Partners et AlpInvest, a annoncé hier la suppression de 391 emplois à durée indéterminée (sur un total de 1 100) en France, dont l'essentiel sur le site de Caen. 60 CDD ne seront par ailleurs pas renouvelés, ce qui porte à près de 450 le nombre total de suppressions d'emplois dans l'Hexagone. 

La firme a par ailleurs confirmé la mise en vente de son site de production de la Côte de Nacre, un site dont elle se désengage progressivement depuis plusieurs années. NXP a déjà détruit plusieurs bâtiments et cédés ses 13 ha de terrains au centre commercial adjacent. Elle a également basculé une partie de sa R&D vers le tout nouveau site de Colombelles au Nord-Est de Caen, où elle a investi près de 100 M€ pour accueillir près de 900 chercheurs et ingénieurs.

Le plan de licenciements est la traduction hexagonale de l'annonce par la firme de 4 500 suppressions de postes dans le monde. Il ne touche pas que le site de la Côte de Nacre. 93 emplois seront ainsi supprimés sur le site de recherche de Colombelles, tandis que six postes disparaissent à Sophia Antipolis, près de Cannes, et que douze autres sont supprimés à Suresnes, dans l'ouest parisien.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close