L’iPhone 3G fait des premiers pas hésitants en Inde

Comme prévu, Airtel et Vodafone ont commencé cette nuit la commercialisation de l’iPhone 3G sur le sous-continent indien.

Comme prévu, Airtel et Vodafone ont commencé cette nuit la commercialisation de l’iPhone 3G sur le sous-continent indien. Pour le marché local, les prix sont exhorbitants : 480 euros pour le modèle 8 Go et 560 euros pour le modèle 16 Go. Mais il n’y a pas de subvention des terminaux mobiles par les opérateurs, en Inde.

Afin de malgré tout conquérir un public conséquent, les deux opérateurs rivaux se sont associés les services des banques locales ICICI, Axis et Barclays afin de proposer aux acheteurs de l’iPhone des facilités de paiement. Le journal The Hindustan Times rapporte ainsi que l’ICICI Bank propose un crédit spécifique, remboursable sur 6 à 12 mois, à un taux « significativement inférieur » à 9,8 %. Pour mémoire, l’inflation flirte actuellement avec les 13 % en Inde…

Pas de files d'attente

Un analyste interrogé par le quotidien affiche néanmoins sa réserve : « ici, cela va prendre du temps pour tester la réaction du marché. » L’absence de réseau 3G dans le pays ne va pas non plus aider.

Selon l’Economic Times, le lancement, en pleine nuit, n’a pas eu le même succès que dans les pays développés, loin s'en faut : « les files d’attentes devant les magasins restés ouverts en pleine nuit pour recevoir les clients les plus impatients sont une chose dont les opérateurs [indiens] ne peuvent pas se vanter ce matin. » L’Express India a compté quelque 4 acheteurs devant la boutique Vodafone de Connaught Place, à New Delhi.

Pourtant, Sanjay Kapoor, président de la division services mobiles d’Airtel, revendique, dans les colonnes du journal The Hindu, quelque 200 000 pré-réservations. Mais faut-il voir, dans cette affirmation, plus qu’une simple action marketing ?

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close