iPhone 5 : et maintenant ?

Attendue de longue date, la keynote d’Apple présentant hier l’iPhone 5 n’a finalement réservé que peu de surprises. Pour autant, cela va-t-il révolutionner la vie des entreprises ? Pas si sûr.

Ca y est l’iPhone 5 est là. Disponible en pré-commande dès demain sur l’Apple Store, il sera livré à partir du 21 septembre et devrait donc intégrer la flotte des mobiles personnels utilisés de manière professionnelle à cette date. Rappellons que l'iPhone détenait 45 % de parts de marché en entreprise selon l'institut iPass, à l'automne dernier. Plus fin, plus léger, avec une meilleure autonomie que le 4S, et une meilleure restitution sonore, au point de vue matériel, l'iPhone 5 ne devrait pas être la bête noire des DSI. A un petit détail près : le connecteur de l’appareil change. Pour utiliser le nouvel iPhone avec des appareils compatibles, comme des connecteurs de kits mains-libres pour les travailleurs nomades, il faudra ajouter des adaptateurs vendus entre 19 et 29 euros pièces. La grosse nouveauté technologique de l’iPhone 5 reste sa compatibilité avec la norme LTE (Long-Term Evolution) telle qu’utilisée par les opérateurs télécoms nord-américains et asiatique. En Europe, et plus encore en France, le téléphone ne sera pas compatible avec la future 4G en l’état.

Synchronisation et visio-conférence pour tous

C’est surtout du côté du logiciel que les entreprises vont devoir se poser des questions. Le futur iOS 6 sera lui disponible gratuitement dès le 19 septembre pour l’iPhone 5, mais également l’iPhone 3GS, le 4, le 4S, les iPod touch les plus récents, et la deuxième et troisième générations de tablettes iPad. Il arrivera avec un lot de boutiques Apple remises à jour (iTunes, BookStore, AppStore) et se synchronisera sans connexion à un ordinateur pour tous les appareils ayant déjà adoptés iOS 6. La synchronisation entre toutes les iMachines sera simplifiée via le Cloud aussi bien pour Safari que pour Mail (avec la possibilité de partager une liste de contacts privilégiés d’un appareil à l’autre). Autres nouveautés, l’application de visioconférence Facetime fonctionnera désormais également sur les réseaux 3G et non plus seulement avec une connexion Wifi. Il va donc falloir finement régler les droits de chaque utilisateur et chaque appareil, mais également revoir son budget consacré à la consommation de data mobile. L'intégration native des réseaux sociaux Facebook et Twitter ne devrait en outre pas être du goût de tous les administrateurs. Les profils de configuration iOS permettent déjà de bloquer la sauvegarde sur iCloud et et la synchronisation de documents au travers du nuage. Mais Apple n'a pas encore mis à jour ses documents et ressources pour les déploiements en entreprise de terminaux iOS 6 et, en l'état, il est difficile de savoir si les fonctionnalités liées aux réseaux sociaux pourront être bloquées comme l'accès à YouTube ou l'utilisation de l'appareil photo numérique, par exemple, pouvaient l'être avec iOS 5.

Pour approfondir sur Mobilité

- ANNONCES GOOGLE

Close