Devoteam essuie une perte et revoit son organisation

La SSII affiche pour le premier semestre une perte de 2,4 millions d'euros, contre un bénéfice de 6,9 millions d'euros un an plus tôt. Elle réorganise son management pour « permettre un pilotage plus serré ».

Devoteam vient de publier ses résultats trimestriels et semestriels. Sur le trois derniers mois, le chiffre d’affaires a reculé de 3,7% par rapport à l’an dernier, avec un impact positif du taux de change de 0,9% et un impact négatif dû à un moindre nombre de jours facturables. A nombre de jours facturables égaux, la baisse avoisine les 2%. Le business consulting et le technology consulting affichent respectivement une baisse de 11,7% et de 1,9%.

Les activités françaises,  qui représentent 46% du chiffre d’affaires, ont dégagé un CA quasi stable sur le trimestre à -1,2%. La baisse d’activité dans le secteur bancaire est en partie compensée par les services non financiers. La SSII indique par ailleurs que le business consulting continue d’améliorer sa performance et de monter dans la chaîne de valeur.

Les activités à l’étranger sont quant à elles en décroissance de 5,8% malgré 1,6 point d’effet positif du taux de change. Devoteam attribue en partie cette baisse à un effet de base élevé.

Sur le semestre, le chiffre d’affaires du groupe est en recul de 2,3% à 262,3 millions d'euros.

La marge d'exploitation atteint 2,7% soit 7,2 millions d'euros, contre 4,9% soit 13 millions d'euros au premier semestre 2011. Le groupe affiche en conséquence une perte nette de 2,4 millions d'euros, contre un bénéfice de 6,9 millions d'euros un an plus tôt.

Estimant que les premières mesures du plan stratégique Eagle visant à améliorer l’efficacité opérationnelle avaient donné des résultats positifs, Devoteam maintient ses objectifs annuels annoncés le 3 juillet dernier, à savoir un chiffre d’affaires en légère décroissance situé entre 515 et 520 millions d'euros et une marge d'exploitation d'environ 4%.

Toutefois, « afin de permettre un pilotage plus serré » comme le précise un communiqué, Devoteam fait évoluer son modèle organisationnel et forme cinq « régions » dont le périmètre sera dévoilé sur la base de critères d'équilibre en termes de volume de chiffre d'affaires, de complémentarité des offres et de proximité géographique et linguistique.

Chacune de ces régions sera dirigée par un vice-président qui siègera à compter du mois prochain au comité exécutif, aux côtés des co-fondateurs et membres du directoire, Stanislas et Godefroy de Bentzmann, du directeur financier, Patricia Emmel, et du directeur corporate Finance & Venture, Grégoire Cayatte.

A la Bourse de Paris, l'action Devoteam a chuté de près de 4,8% à 8,76 euros peu après l’ouverture jeudi matin.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close