Contributions au noyau Linux : Microsoft fait son entrée dans le top 20

Le dernier rapport de la Fondation Linux montre une montée en puissance de Microsoft dans les contributions au noyau Linux, depuis sa version 2.6.36. Red Hat reste toujours la première entreprise contributrice, même si les développeurs volontaires demeurent globalement les contributeurs les plus actifs.

Si Red Hat anime toujours les débats, Microsoft fait une entrée remarquée dans les 20 principaux contributeurs au noyau Linux. C’est l'une des conclusions du dernier rapport de la fondation Linux qui cartographie la répartition des contributions au très précieux noyau.

Ainsi depuis la version 2.6.36, sortie en 2010, période sur laquellela fondation a souhaité faire un zoom, l’éditeur de Redmond est responsable de 688 modifications, soit 1% du total (entre Freescale et ST Ericsson). Microsoft et ses ingénieurs, par ailleurs, ont aussi contribué en participant à la relecture et à la signature des modifications de codes. Depuis la version 2.6.36, l'éditeur et ses salariés ont ainsi revu et signé quelque 2 174 changements, soit 1,1% du total.


«La société qui comparait autrefois Linux à un cancer, s’implique aujourd’hui dans le modèle de développement collaboratif pour soutenir ses travaux autour de la virtualisation et supporter ses clients. Parce que Linux est omniprésent, à la fois sur les marchés de l'informatique professionnelle et de la mobilité, dont les systèmes reposent sur l’OS, Microsoft cherche nettement à s’adapter», résume la fondation Linux dans un communiqué. Cette émergence de Redmond dans la sphère du noyau pourrait toutefois n'être qu' un passage éclair, semble dire la fondation Linux. En effet, les travaux sur l’intéropérabilité de l’hyperviseur Hyper-V avec Linux n’impliquent désormais plus une participation active de l’éditeur, soulignent nos confrères de The Verge. Rappelant que les travaux de l’éditeur ont désormais migré dans la branche principale du noyau. Un tassement de Microsoft dans les contributions devrait donc apparaître lors du prochain rapport, conclut-il.

Si Microsoft a marqué ainsi ce rapport par son entrée, Red Hat reste toutefois la société la plus contributrice au noyau. Depuis la version 2.6.36, le groupe a réalisé 7 563 contributions, pour 10,7% du total. Un travail de sponsoring assidu qui paie : le groupe de Raleigh est devenu cette semaine la première entreprise bâtie sur un modèle Open Source à franchir la barre du milliard de dollars de chiffre d’affaires pour son exercice 2012. Derrière, on retrouve logiquement les mastodontes du genre : Intel (5 075 contributions, 7,2% du total) ; Novell (3 050, 3,3%);  IBM (2 638, 3,7%) ; Oracle (1 102, 1,6%) et Google (1 054, 1,5%), notamment.

caplinux

Toutefois, si les parts de entreprises qui emploient des développeurs pour contribuer au noyau reste importantes dans les cycle de développements, il est à noter que les plus gros contributeurs restent... les développeurs indépendants et volontaires. Selon la fondation, ils ont contribué 11 413 modifications depuis la version 2.6.36, pour 16,2% du total. La fondation précise toutefois que ces contributions sont l’oeuvre d’un nombre réduit de développeurs. 


Autre enseignement de ce rapport, la montée en puissance des entreprises du monde de la mobilité et de l’embarqué, comme Samsung et Texas Instrument. Des entreprises qui, outre le fait de multiplier les contributions, «ne font pas qu’ajouter du support hardware au noyau, souligne la fondation, mais prennent également davantage de responsabilités dans l’avancement de zones clé du noyau comme l’ordonnanceur et la gestion de la mémoire». Broadcom, Nokia, Atheros, Freescale, ST Ericsson, Linaro et Marvell (pour n’en citer que certains) sont tous dans le top 30, depuis la version 2.6.36.



Egalement sur LeMagIT.fr :

ARM et Linux : une pagaille dans la communauté du noyau

Open Source : le difficile pari de la contribution

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close