Avec Managed Objects, Novell plonge dans l'administration de services

Novell a annoncé mercredi son intention de racheter Managed Objects. L'éditeur met un pied dans la supervision de la qualité des systèmes sous un angle métier, en se payant ainsi une technologie réputée de CMDB.

Une conséquence de l'alignement des ressources métier et IT dans le datacenter. C'est ainsi que Novell justifie sa décision de se payer Managed Objects, spécialiste du marché du BSM (Business Service Management, système permettant de superviser la qualité des services métier). Et de s'installer par la même occasion sur un segment où il n'était pas encore présent. Le montant de la transaction, qui devrait être finalisée au premier trimestre 2009, n'a pas été communiqué.

Le BSM est un maillon de la gestion de la production d'une entreprise et permet de superviser la qualité des processus métiers que délivre le système d'information. Cela se traduit par la fourniture d'une cartographie unifiée des performances et de l'alignement de l'IT sur le métier. L'un des moteurs du BSM réside donc dans la CMDB (Configuration Management Database), une base de données qui stocke les informations liées à chaque composant d'un SI ainsi que les relations entre ces composants. La CMDB permet de suivre en temps réel l'évolution de chaque élément. C'est un des maillons technologiques essentiel lors de la mise en place du référentiel de bonnes pratiques Itil.

"Pas de doublon avec l'offre actuelle"

Ce dernier point constitue un des autres motifs qui ont poussé Novell à racheter Managed Objects. Ce dernier détient en effet dans son portefeuille d'application une technologie de CMDB reconnue sur le marché, et qui a déjà interessé nombre de grands comptes. « La CMDB permet de visualiser, mieux gérer, et mieux rendre compte des éléments existants en réunissant le management de l'IT et des lignes de métier. L'acquisition de Managed Objects paraissait donc cohérente et en parfaite adéquation avec les objectifs et la vision de Novell, sans créer de doublon avec son offre actuelle », explique Philippe Gueguen, directeur de la division SRM (System and Ressource Management) de Novell France, dans un e-mail envoyé à la rédaction.

D'autant que l'éditeur mène depuis plus d'un an une stratégie tournée vers le datacenter, stratégie initiée notamment avec le rachat de PlateSpin en mars 2007 et son outil Power Recon, connu pour notamment inventorier les ressources consommées et disponibles d'un datacenter, qu'elles soient virtuelles ou réelles. A ce titre, le rachat de Managed objects s'inscrit « dans la continuité », souligne Philippe Gueguen.

Dans un communiqué publié par Novell, Tim Grieser, vice président d'IDC, spécialisé dans les applications de gestion d'entreprise, confirme que Managed Objects est un acteur reconnu sur le marché du BSM ayant fait ses preuves dans quelques grands entreprises mondiales. « Grâce à lui, Novell peut désormais mieux s'adresser aux DSI et responsables métiers dans les centres de données ». Cette acquisition de Managed Objects positionne Novell comme un concurrent direct de BMC et HP.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close