PlateSpin, un complément judicieux pour la virtualisation selon Novell

Novell a annoncé la semaine dernière le rachat de PlateSpin, un des spécialistes des outils de gestion des environnements virtuels pour 210 M$, soit environ 10 fois le chiffre d'affaires annuel de la firme canadienne.

Novell a annoncé la semaine dernière le rachat de PlateSpin, un des spécialistes des outils de gestion des environnements virtuels pour 210 M$, soit environ 10 fois le chiffre d'affaires annuel de la firme canadienne. L'ensemble des outils de cette dernière devrait venir renforcer l'offre d'administration de systèmes et de gestion de production de Novell, une offre qui mois après mois s'étoffe et fait de l'éditeur l'un des acteurs crédibles du marché de la virtualisation et de l'administration de systèmes (voir à ce propos notre article paru lors de Solutions Linux).

PlateSpin s'est fait un nom dans le monde des outils de conversion d'images systèmes physiques vers le virtuel avec son produit phare, Power Convert. La firme a également développé un outil de métrologie séduisant, Power Recon. Ce dernier est capable d'inventorier les ressources consommées au sein du datacenter pour aider une entreprise à planifier sa migration vers le virtuel. Il peut aussi servir à mieux gérer les capacités d'un datacenter en inventoriant les ressources consommées et les ressources disponibles (en environnement physique ou virtuel), sous forme de tableaux de bords visuels. Enfin, PlateSpin a lancé en janvier une appliance de protection contre les désastres baptisée PlateSpin Forge. Ce serveur prêt à l'emploi - sur base de Dell PowerEdge - est capable de sauvegarder jusqu'à 25 instances systèmes, physiques ou virtuelles pour assurer un redémarrage rapide de la production après une panne ou un désastre.

L'intégration des gammes, encore le flou

Lors d'une interview accordée au Mag IT, lors de VMworld Europe, Joe Wagner, le patron de l'activité administration de systèmes de Novell, et Stephen Pollack, le CEO de PlateSpin, se sont refusés à fournir des détails sur l'intégration des outils de PlateSpin, le rachat n'étant pas totalement finalisé. Des plans plus détaillés devraient être rendus publics aux environs de Brainshare, à la mi-mars. Les deux dirigeants ont toutefois indiqué que les produits de PlateSpin devraient s'insérer naturellement dans l'offre actuelle de Novell.

Power Recon notamment est vu comme un complément naturel de Novell Orchestrator, l'outil d'automatisation de datacenter de Novell, du fait de ses capacités d'inventaire et de gestion de performances. Les informations et métriques recueillies par Power Recon pourraient, ainsi, être utilisées par Orchestrator pour automatiser certains processus. Un scénario typique pourrait être le suivant : Power Recon détecte un problème de performance sur une instance physique ou virtuelle, puis Orchestrator analyse l'information recueillie et exécute un workflow, qui s'appuie sur Power Convert et sur l'implémentation Xen de Suse, pour migrer la machine vers un nouveau serveur.

Power Convert devrait aussi avoir un rôle important à jouer dans le cadre d'un scénario où le datacenter fait simultanément usage de plusieurs hyperviseurs comme Hyper-V, Xen et ESX Server. L'outil est en effet capable de migrer des machines virtuelles d'une architecture à l'autre. Pour l'anectode, Power Recon ne supporte pas pour l'instant les implémentations libres de Xen, et donc pas celle de Suse, éditeur de distribution Linux tombé dans le giron de Novell. L'outil supporte en revanche celle de Virtual Iron. L'un des premiers fruits de la fusion devrait donc être le support de l'implémentation Xen de l'acquéreur.

Les outils de PlateSpin devraient aussi permettre à Novell de renforcer ses liens avec quelques grands intégrateurs comme Unisys, qui ont fait de Power Convert un des outils essentiels de leur activité d'aide à la migration de datacenter vers le virtuel.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close