Elections US 2008 (part 2) : lobbying et ébauche de programmes High Tech

Tandis que au XXème siècle pas un candidat au poste de président des Etats-Unis n’aurait oser concourir sans effectuer le pèlerinage aux usines General Motors, un nouveau rituel s’est mis en place : celui de Mountain View, siège de Google, mastodonte incontournable dans la stratégie web des postulants.

Course de longue haleine, la marche vers la présidence américaine est également extrêmement ritualisée. Au XXème siècle, il était impossible pour les candidats à la candidature des deux camps – démocrates et républicains – d’échapper au pèlerinage dans les usines General Motors, symbole d’une forme d’organisation du travail à l’américaine mais également de l’automobile, au cœur du développement de la société industrielle outre-Atlantique. Le pèlerinage obligé du XXIème siècle pourrait bien devenir – selon l’avis de l’agence de presse américaine AP – celui organisé en 2007 par Google, à l’occasion de la campagne encours. Leader hégémonique de l’Internet, le moteur de recherche souhaite visiblement tenir également un rôle central dans la vie publique et politique. Pour preuve, son blog dédié aux politiques publiques et surtout son initiative d’inviter tour à tour et tout au long de l’année 2007 l’ensemble des candidats potentiels sur son campus et quartier général de Mountain View. Retour sur ces rencontres interactives diffusées sur YouTube – service de vidéo en ligne propriété de Google – dans le cadre de la série d’articles que LeMagIT se propose de consacrer à la présidentielle américaine.

McCain prône dérégulation des échanges en ligne et defiscalisation d’Internet

Côté McCain, invité en mai 2007, l’accent est mis sur les opportunités commerciales offertes par les technologies de l’information avec, au cœur de son discours, une dérégulation maximum des échanges en ligne au nom de la compétitivité et du libre commerce, et la defiscalisation d’Internet. John McCain cite en exemple eBay tout en regrettant qu’une partie de la planète n’ait pas d’accès au réseau. Il promet de réduire très vite la fracture numérique mondiale.

Obama veut créer un poste de CTO de l'administration

Dernier des candidats à s’être prêté à l’exercice Google, Barak Obama a surtout parlé optimisation des services publics et interopérabilité. Parmi ses idées originales, on trouve la création d’un poste de Chief Technology Officer (CTO) chargé de normaliser et de rendre interopérable l’ensemble des SI des agences de l’Etat. Les plans d'Obama comptent également la promotion de l’équipement des ménages pour favoriser l’éclosion d’une cyber-démocratie à travers forums, organisation de lobbies citoyens, etc.

L’intervention de John McCain (Parti Républicain) chez Google (mai 2007)

L’intervention de Barak Obama (Parti Démocrate) chez Google (novembre 2007)

Interventions des autres candidats, éliminés de la course à la maison blanche et ayant été reçu par Google.

Hillary Clinton (Parti Démocrate, février 2007)

Ron Paul (député républicain, juillet 2007)

Bill Richardson (gouverneur démocrate du Nouveau Mexique, mai 2007)

John Edwards (sénateur démocrate, mai 2007)

Le blog officiel de Google sur les politiques publiques en matière IT

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close