VMWorld 2008 : VMWare et Citrix ont la tête dans les nuages

Alors que dans les entreprises l'adoption de la virtualisation n'en est qu'à sa première phase, du côté des éditeurs, la bataille de la virtualisation se déplace du datacenter vers les infrastuctures en nuage. Objectif : permettre aux grands fournisseurs de services de bâtir des architectures virtualisées à très grande échelle qu'il pourront ensuite utiliser pour fournir aux entreprises des services d'hébergement applicatif à la demande. La virtualisation 2.0 en quelque sorte.

Après le datacenter d'entreprise, les grands de la virtualisation de serveur s'intéressent désormais aux architectures de serveurs en nuage. VMWare a ainsi profité de l'ouverture de VMWorld 2008 hier à Las Vegas pour dévoiler VMWare Cloud Edition, tandis que Citrix présentait C3 (Citrix Cloud Center).

Vmware étend son leadership au nuage

Avec VMWare Cloud Edition, VMware tente d'étendre son savoir -faire à l'échelle d'internet et de prendre de vitesse Microsoft, qui vient à peine de rentrer sur le marché de la virtualisation de serveur. Stratégiquement la manoeuvre permet à Vmware de confirmer son leadership technique sur Microsoft, même si elle ne lève pas la menace que fait peser Hyper-V sur ESX Server en entrée de gamme et dans les datacenters d'entreprises. Concrètement, l'offre de Vmware pour les nuages s'appuie bien sûr sur sa couche d'hypervision VMWare Infrastructure, mais l'entoure de couches avancées de gestion de ressources et de gestion de services. VMWare a baptisé le nouvel ensemble VDOS et le présente comme un système d'exploitation pour les grandes infrastructures virtuelles multi-sites. L'idée est de permettre aux grands opérateurs de services en nuage comme BT, AT&T, Verizon, Sunguard ou T-Systems de fédérer l'ensemble des ressources serveurs disponibles dans leurs datacenters pour les mettre à disposition de leurs clients de façon dynamique, tout en garantissant la disponibilité et la performance des applications selon les paramètres définis par le SLA du client.

vmware cloud

Vmware met en fait en avant cinq couches pour son nouvel OS pour datacenters virtuels:

  • VMware Infrastructure, sa couche de virtualisation de serveurs x86,
  • Application vServices, une couche logicielle censée garantir la disponibilité, la sécurité et la performance des applications quelque soit le matériel utilisé où l'emplacement géographique où ces applications  s'éxécutent,
  • Infrastructure vServices, une couche permettant la gestion et l'optimisation de l'infrastructure virtuelle (serveurs, stockage, réseau),
  • Cloud vServices, une couche de fédération permettant à une entreprise de distribuer ses applications entre ses propres ressources et les ressources fournies par un opérateur de services en nuage,
  • Management vServices, une couche d'administration permettant de gérer l'OS pour datacenter virtuel de Vmware et les applications qui l'utilisent. Cette vouche incluse notamment vCenter CapacityIQ pour la gestion des capacités en temps réel, vCenter Chargeback pour la refacturation de la capacité utilisée et vCenter Orchestrator pour la définition de workflow d'automatisation.

Citrix combine hyperviseur et appliances

Face à l'assaut de VMWare, le seul à riposter est Citrix. Son offre en nuage C3 combine ses outils d'hypervision avec les services rendus par ses appliances de gestion de trafic et d'optimisation de performance  (NetScaler et WANScaler). Elle inclut aussi le tout nouvel outil d'orchestration de services Citrix Workflow Studio, attendu pour le mois de novembre.

Concrètement Citrix a défini une architecture de référence pour les infrastructures de nuage qui s'appuie sur le tout nouveau XenServer Cloud Edition, en fait une version de l'hyperviseur XenServer 5 platinum Edition facturée non plus au serveur mais à l'usage. L'architecture fait usage des appliances d'optimisation de trafic et de load balancing Citrix NetScaler pour l'optimisation de la performance des applications et pour la gestion avancée des ressources (allocation de nouvelles VM pour préserver les SLA, load balancing à l'échelle du nuage...). Elle s'appuie aussi sur les appliances Citrix WANScaler pour permettre le déplacement ou de débordement transparent de certaines applications du daacenter d'entreprise vers une infrastructure en nuage. Enfin, elle s'appuie sur Citrix Workflow Studio pour l'orchestration de processus complexes à l'échelle du datacenter.

citrix c3

Au premier regard, l'offre de VMWare semble aujourd'hui bien plus avancée et plus complète que celle de Citrix. VMWare semble en effet avoir appliqué sa réflexion à la virtualisation de l'ensemble des composants de l'infrastructure (serveurs, stockage et réseau) et son offre incorpore des briques absentes de l'offre C3 comme la gestion des cpacités en temps réel ou les outils de refacturation. D'un autre côté, les appliances WANScaler et Netscaler sont reconnues pour leurs performances et leurs capacités. L'idée de coupler leurs fonctions à celles desservices de virtualisation de XenServer est également une approche intéressante, qui pourrait séduire certains opérateurs déjà utilisateurs des appliances de Citrix...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close