Google dévoile les tarifs de App Engine

A l'occasion de sa première conférence développeurs, Google a officiellement ouvert la porte d'App Engine à davantage de développeurs. Le groupe y détaille également sa grille tarifaire.

Google App Engine prend officiellement forme. En préambule de sa première conférence développeurs baptisée Google I/O, la société de Mountain View a décidé de donner un coup de fouet à sa plateforme Paas (Platform as a service) App Engine. Au programme, ouverture du programme à davantage de développeurs, un jeu d'API supplémentaires et la tarification du service.

Positionné en frontal aux services d'Amazon (SimpleDB pour la base de données, S3 pour le stockage et EC2 pour l'infrastructure), Google App Engine, lancé en avril dernier, propose aux développeurs la possibilité d'exploiter l'infrastructure de réseau et de stockage de Google afin d'y héberger leur application. Google met ainsi à disposition une base de données (BigTable), un environnement de développement reposant sur Python et une série d'API pour attaquer les services. L'ensemble étant consommable à la carte, selon les besoins de l'application.

Google promettait au départ que cette formidable architecture « On the Cloud » devait notamment délivrer les développpeurs de toutes les problématiques liées à l'infrastructure, l'hébergement, et la scalabilité.

Pour donner le véritable coup d'envoi de sa plateforme, Google a ainsi annoncé qu'App Engine était désormais ouvert à plus de développeurs. Mettant ainsi un terme à la période de test offerte à seulement 10 000 invités triés sur le volet. Ils sont désormais 65 000 de plus. Reste que 150 000 patientaient fermement sur une liste d'attente. Notons qu'à la rédaction de cet article, la site d'App Engine invitait encore à la patience.

Des tarifs attractifs à la carte

Plus attendue, la grille tarifaire du service. Si Google maintient la gratuité du service jusqu'à 500 Mo de données stockées et « suffisamment de bande passante et de CPU pour 5 millions de pages vues par mois », le groupe a adopté une tarification calculée aux ressources utilisées.

Entre 0,10 $ et 0,12 $ par heure de CPU, entre 0,15 $ et 0,18 $ pour chaque Go stocké, entre 0,11 $ et 0,13 $ par Go de flux sortant et enfin, entre 0,09 et 0,11$ par Go de flux entrant.
Ces tarifs entreront en vigueur à la fin de l'année, explique Google.

Si le développeur doit toujours acheté les différentes briques App Engine d'un bloc – et non de façon séparée -, il apparaît que ces tarifs positionne Google plutôt favorablement devant Amazon.

A titre de comparaison, ce dernier propose de payer pour son offre SimpleDB, 0,14 $ par heure d'utilisation CPU d'une machine, 0,1$ pour les données entrantes et 0, 17 $ par mois de données stockées (jusqu'à 10 To). Là où Amazon fait la différence c'est au niveau d'une offre plus éclatée, reposant sur des paliers tarifaires. Un bon point du côté des entreprises, qui trouveront également chez Amazon une formule de support Premium. Il propose également un choix plus large dans les technologies qui motorisent ses services. La société a récemment noué un partenariat avec Sun sur l'intégration d'OpenSolaris (et de MySQL) qui vient cotoyer Linux. Encore un bon point pour les entreprises qui aiment garder le contrôle sur leurs choix technologiques.

Deux API supplémentaires

Toujours à l'occasion de Google I/O, Google a annoncé qu'il livrerait dans les mois à venir deux API (Interface de programmation) pour App Engine. Une première permettra de manipuler des images (avec notamment des fonctions de redimensionnement, de rotation) sur le serveur, et l'autre pour accélérer le rendu de la page en permettant de jouer sur les performances du cache (memcache).

Pas d'annonce toutefois autour du support d'autres langages de programmation. App Engine repose toujours uniquement sur Python. Mais cela devrait être la prochaine étape dans la feuille de route.

Pour approfondir sur SaaS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close