Les Etats-Unis libèrent l’Icann... et déclenchent une nouvelle polémique

L’Icann, l’organisation chargée de superviser l’assignation des noms de domaines sur Internet, va être libérée de sa tutelle américaine.

L’Icann, l’organisation chargée de superviser l’assignation des noms de domaines sur Internet, va être libérée de sa tutelle américaine. Une évolution largement attendue et saluée. Mais avec des bémols. Certaines voix s’élèvent déjà pour dénoncer la manière dont, tous les trois ans, le respect du nouvel accord entre l’Icann et son ancienne autorité de tutelle – le ministère du Commerce américain – devra être évalué : des groupes d’observation en seront chargés mais… leurs membres seront nommés par la direction de l’Icann. Ils ne seront donc pas indépendants, juge l’Internet Governance Project (IGP), une association d’universitaires dédiée à la gouvernance d’Internet. Pour Milton Mueller, de l’IGP, l’Icann va continuer à manquer d’une régulation ouverte et transparente.

Chez nos confrères de PC World, David Coursey s’inquiète, avec un brin de provocation, d’un risque de « chaos » sur les domaines. Vint Cerf, l’un des pères d’Internet, se félicite néanmoins de ce que le cordon ombilical reliant Icann et gouvernement américain ait été coupé.

Pour approfondir sur Internet et outils Web

- ANNONCES GOOGLE

Close