Panne de Colt : l’origine identifiée et en voie de correction

Lors d’un entretien téléphonique, François d’Essertaux, porte-parole de l’opérateur Colt, est revenu sur la panne dont son réseau a été victime la semaine passé, apportant quelques compléments d’information.

Lors d’un entretien téléphonique, François d’Essertaux, porte-parole de l’opérateur Colt, est revenu sur la panne dont son réseau a été victime la semaine passé, apportant quelques compléments d’information.

Selon François d’Essertaux, le problème est apparu le mardi 8 septembre au matin, à Bruxelles, « sur un type particulier de multiplexeur de transport » - dont les spécifications ne seront pas précisées mais dont on apprendra malgré tout qu’il concerne l’infrastructure SDH de Colt pour « supporter certains services ». Et le porte-parole de l’opérateur de préciser que ses équipes ont déployé manuellement « un correctif fourni par [leur] fournisseur », apportant une solution à l’incident. Ce correctif contient « du code nouveau qui bloque la Broadcast Storm. » Un patch temporaire ne visant qu’à rétablir le service – ce qui était le cas à près de 100 % ce lundi 14 septembre, selon Colt.

Dans un second temps, l’opérateur prévoit de déployer une version finalisée de ce code de prévention des Broadcast Storm dans le courant de cette semaine, correctif qui sera déployé sur l’ensemble de ses multiplexeurs.

Un Broadcast Storm est une panne dans le cadre de laquelle les trames transmises en diffusion point-multipoint (broadcast) sont relayées de manière exponentielle par chaque port de commutateurs déployés en redondance : une sorte d’effet Larsen version réseau ; l’ensemble s’enferme dans une boucle jusqu’à saturation avec, à la clé, une situation comparable à celle d’un déni de service.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close