Fedora 11 adopte Ext4 et accélère son démarrage

Comme prévu, la nouvelle version 11 de la distribution Linux Fedora marque l’entrée en scène du système de fichiers Ext4, successeur de l’Ext3. L’Ext4 est en effet retenu par défaut pour les nouvelles installations de Fedora 11. Au programme de ce nouveau système de fichiers : meilleure gestion de l’allocation des secteurs physiques des disques durs, marquage temporel d’une granularité supérieure à la seconde, dossiers sans limite de sous-dossiers, support de fichiers de plus de 2 To, de partitions de plus de 16 To et de la défragmentation en ligne.

Comme prévu, la nouvelle version 11 de la distribution Linux Fedora marque l’entrée en scène du système de fichiers Ext4, successeur de l’Ext3. L’Ext4 est en effet retenu par défaut pour les nouvelles installations de Fedora 11.

Au programme de ce nouveau système de fichiers : meilleure gestion de l’allocation des secteurs physiques des disques durs, marquage temporel d’une granularité supérieure à la seconde, dossiers sans limite de sous-dossiers, support de fichiers de plus de 2 To, de partitions de plus de 16 To et de la défragmentation en ligne.

Outre cette nouveauté, Fedora 11 revendique un temps de démarrage réduit à 20 secondes – notamment via la désactivation de certains processus logiciels. De leur côté, les professionnels apprécieront le support des lecteurs d’empreintes digitales.

A noter aussi l’intégration de MinGW, un compilateur conçu pour les développeurs d’applications Windows préférant travailler… sous Linux. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close