Microsoft ouvre la porte à plus de licenciements

Microsoft vient d’engager la seconde phase de son plan d’économies annoncé en janvier dernier et prévoyant 5 000 licenciements.

Microsoft vient d’engager la seconde phase de son plan d’économies annoncé en janvier dernier et prévoyant 5 000 licenciements. 1 400 postes ont été immédiatement supprimés suite à cette annonce ; les 3 600 licenciements restant devant être étalés sur 18 mois. Mais, le premier éditeur mondial semble avoir accéléré la cadence : dans un courriel adressé à tous les salariés mardi 5 mai, Steve Ballmer, PDG de l’éditeur, indique que l'objectif de réduction des effectifs est en effet déjà "presque atteint".

Dans ce même courriel, Steve Ballmer ouvre la porte à plus de départs contraints : « alors que nous avançons, nous continuons de surveiller attentivement l’impact de la crise économique sur l’entreprise et, si nécessaire, nous prendrons des mesures supplémentaires pour agir sur notre structure de coûts, y compris des suppressions de postes supplémentaires. »

A l’échelle mondiale, Microsoft fait état d’effectifs s’élevant à 95 000 personnes.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close