Symantec pourrait licencier jusqu’à 1 700 personnes

Si l’on en croit AllThingsD, Symantec va supprimer 1 700 emplois cet été. C’est ce qu’a précisé une source anonyme proche du dossier à nos confrères.

Si l’on en croit AllThingsD, Symantec va supprimer 1 700 emplois cet été. C’est ce qu’a précisé une source anonyme proche du dossier à nos confrères. Ces chiffres semblent correspondre aux débours annoncés par l’éditeur à la SEC. Dans un document transmis au gendarme de la bourse, Symantec a en effet fait savoir qu’il envisageait de provisionner une charge de 220 à 250 millions de dollars pour des licenciements qui devraient intervenir avant à la fin de l’exercice fiscal 2014 (soit en mars 2015).

Or jusqu’à présent à peine 10 millions de cette somme a été utilisée, ce qui laisse supposer que la majeure partie des licenciements est à venir.

Au mois de janvier dernier le CEO Steve Bennet avait annoncé une vaste réorganisation afin de restaurer la marge opérationnelle de la société. « Il y aura moins de cadres et de managers intermédiaires, ce qui débouchera sur une réduction du nombre de collaborateurs », avait averti le dirigeant. Un responsable de la société qui s’était confié à Bloomberg sous couvert d'anonymat, avait alors parlé de 1 000 personnes remerciées.

Au cours d’une conférence avec des analystes qui s’est déroulée mai dernier, Steve Bennet avait quant à lui évoqué le licenciement de 30 à 40% du management de la société d’ici fin juillet.

Si le chiffre de 1 700 personnes se confirme, ce seront ainsi 8% des effectifs mondiaux qui auront quitté la société d’ici mars 2015. Reste à savoir quel sera le tribut payé par l’Hexagone.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close