Grenelle des antennes : un débat truqué pour Eva Joly

Les dés sont-ils pipés ? Selon l’ex-magistrate Eva Joly, qui s’exprime dans les colonnes de nos confrères du Point, le Grenelle des antennes, engagé le 23 avril dernier, semble « verrouillé » par la « trop grande proximité entre le pouvoir et les opérateurs en France.

Les dés sont-ils pipés ? Selon l’ex-magistrate Eva Joly, qui s’exprime dans les colonnes de nos confrères du Point, le Grenelle des antennes, engagé le 23 avril dernier, semble « verrouillé » par la « trop grande proximité entre le pouvoir et les opérateurs en France. » Et de plaider pour l’ouverture d’un débat sur les seuils d’exposition aux ondes radio à l’échelle européenne, « construite autour de l’intérêt des Européens et non pas des intérêts financiers de Bouygues et des opérateurs de téléphonie. »

Une déclaration cinglante qui intervient alors que des écoles primaire et maternelle de Château-Thierry ont été fermées temporairement par le maire de la commune en raison de leur proximité avec un relais Orange. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close