Antitrust européen : Oracle, IBM et Sun s'unissent contre Microsoft

L'enquête la Commission européenne sur Microsoft pour concurrence illégale autour d'Internet Explorer vient de recevoir un support de poids.

L'enquête la Commission européenne sur Microsoft pour concurrence illégale autour d'Internet Explorer vient de recevoir un support de poids. Un groupe baptisé European Committee for Interoperable Systems (ECIS), constitué d'Oracle, d'IBM et et Sun, vient en effet de grossir les rangs du front anti-Microsoft à Bruxelles.

En janvier dernier, la commission avait expédié une lettre de griefs à Microsoft lui demandant de s'expliquer sur les liens qui unissent étroitement IE, le navigateur de la marque, à Windows. Une démarche initiée par Bruxelles à la suite d'une plainte déposée par Opera Software, éditeur norvégien d'un logiciel concurrent direct d'Internet Explorer.

Microsoft a normalement jusqu'au 21 avril pour répondre aux accusations et la constitution de l'ECIS ne doit donc rien au hasard et augmente un peu plus la pression portant sur Redmond. Microsoft dispose de deux options : une lettre seule dans laquelle il formule sa défense ou la possibilité d'une audience au cours de laquelle il sera confronté à la Commission à Opera, ainsi qu'au tiers parties constituées. Dont ECIS. Une perspective qui pourrait donc voir quelques géants de l'IT s'affronter très officiellement autour de la notion d'intropérabilité.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close