Amazon Web Services réagit pour garder sa place

Amazon Web Services, fournisseur de services de cloud computing, réagit coup sur coup aux dernières annonces d’Oracle, Microsoft et HP sur le cloud public.

Amazon Web Services, fournisseur de services de cloud computing, réagit coup sur coup aux dernières annonces d’Oracle, Microsoft et HP sur le cloud public. Pour faciliter l’usage des Spot Instances sous Amazon EC2, Amazon propose aux utilisateurs des assistants pour configurer les instances et des fonctions automatiques de montée en charge. Cet effort de simplification doit apporter une souplesse d’administration et faciliter la gestion et le provisionnement des instances. Les Spots Instances sont des instances utilisées ponctuellement en cas de dépassement de facturation par rapport aux tarifs en vigueur.

D’autre part, sur les prix, Amazon Web Services réagit aussi. Désormais, MySQL sur Amazon RDS (Relational Database Service) est proposé à 19 $ par mois (soit 0,025 $ / heure) en région américaine uniquement (pour les autres zones, pas d’ajustement des tarifs). Cette offre utilise des micro-instances pour RDS. Cette annonce est parfaite pour les sites web ayant de faibles trafics.

Amazon complète en même temps son service RDS avec le Multi-AZ Deployments. Cette nouvelle fonction doit améliorer la disponibilité et les performances des données et des bases de données. Multi-AZ Deployments établit une base primaire et une base dite « standby ». Cette seconde base en attente est une réplique de la base primaire, les données étant synchronisées et un failover automatique est assuré entre les deux bases. En quelque sorte, RDS propose la « haute disponibilité ». Cette fonction est utilisable avec MySQL, Oracle Database, Microsoft SQL Server.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close