Le Conseil général de la Mayenne sécurise ses données avec Imperva

Après avoir initié un premier partenariat autour de la sécurisation de ses applications Web, le Conseil général de la Mayenne a décidé d’étendre l’accord qui le liait à Imperva autour de la protection de ses données.

Après avoir initié un premier partenariat autour de la sécurisation de ses applications Web, le Conseil général de la Mayenne a décidé d’étendre l’accord qui le liait à Imperva autour de la protection de ses données. Avec ses 1 400 collaborateurs, dont certains collaborant avec l’extérieur, la protection des données est une point clé pour le Conseil général qui avait programmé un chantier de refonte visant à «assurer la sécurisation des données critiques, stratégiques, sociales et en lien avec la loi CNIL» et  «avoir une politique de traçabilité des fichiers afin d’être capable d’en limiter l’accès aux personnes concernées et ne plus être victime de fuites de données».

Après avoir déployé le firewall applicatif du groupe, le Conseil a sélectionné SecureSphere ainsi que les technologies de sécurisation d’accès aux fichiers de l’éditeur afin de pouvoir définir des droits et d’en limiter la portée, par rôle, aux utilisateurs. « Lors de requêtes d’accès qui ne respectent pas la politique définie, ou encore lors de copies massives de fichiers, SecureSphere le signale et bloque l’utilisateur »,  précise Christophe Forgin, le responsable Sécurité des Systèmes d’Information du Conseil général de la Mayenne. La solution propose également des fonctions de reporting. L’outil, après un audit minutieux, a permis alors de réaliser une re-configuration des accès, alignés sur les politiques de sécurité du Conseil.
Imperva indique que la mise en oeuvre de la solution aura nécessité une journée.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close