Free Mobile : Eric Besson isole l’Arcep

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) ne serait-elle pas capable de réaliser un audit de la couverture du réseau de Free Mobile ? C’est un peu l’impression que donne la demande adressée par Eric Besson, ministre de l’Industrie, à l’Agence nationale des fréquences (Anfr).

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) ne serait-elle pas capable de réaliser un audit de la couverture du réseau de Free Mobile ? C’est un peu l’impression que donne la demande adressée par Eric Besson, ministre de l’Industrie, à l’Agence nationale des fréquences (Anfr). 

De fait, le ministre vient de demander à l’Anfr de réaliser sous dix jours un audit pour mesurer «la couverture effective des réseaux de l’opérateur Free Mobile sur le territoire métropolitain », dans une lettre révélée par nos confrères de LaTribune.fr. Certes, dans son courrier, Eric Besson reprend la remarque faite par l’Arcep dans son communiqué du 27 janvier : «l’Autorité juge souhaitable que les moyens techniques de l’Anfr puissent être utilisés pour faciliter les contrôles de couverture des réseaux des opérateurs mobiles menés par l’Arcep.» Mais plutôt que demander à l’Anfr de venir en soutien du travail de l’Arcep - qui a annoncé, dans ce même communiqué, l’engagement d’une «vérification sur le terrain, selon la même méthode que celle utilisée pour les précédents contrôles» - le ministre lui demande de procéder à un travail qui, s’il n’est pas concurrent, peut pour le moins apparaître redondant. Et c’est à Eric Besson que l’Anfr devra rendre compte, pas à l’Arcep. 

En complément :

- Free Mobile : la polémique enfle autour du réseau

- Free Mobile : la polémique prend une tournure politique

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close