Les coordonnées des dirigeants de l'UMP hackées et publiées sur le web

C'est par un communiqué laconique que l'UMP a reconnu aujourd'hui la diffusion sur Internet d'un certain nombre d’informations au sujet de plusieurs personnalités, membres du parti politique au pouvoir, en précisant toutefois que ces fichiers ne provenaient pas d'un piratage du parti.

C'est par un communiqué laconique que l'UMP a reconnu aujourd'hui la diffusion sur Internet d'un certain nombre d’informations au sujet de plusieurs personnalités, membres du parti politique au pouvoir, en précisant toutefois que ces fichiers ne provenaient pas d'un piratage du parti.

"Le fichier diffusé sur internet contenant un certain nombre d’informations au sujet de plusieurs personnalités de l’Union pour un Mouvement Populaire, n’est pas un fichier de l’UMP" explique le parti. "Certaines des informations qui y apparaissent ne sont pas des données que collecte l’UMP".

Plus exactement, les informations publiées sur le site pastebin par un certain DOX-UMP - et qui portent pour l'instant sur environ 300 personnes, avec sans doute plus à venir - , contiennent un certain nombre de données personnelles telles que la situation matrimoniale, la date de naissance des enfants ou la formation initiale, qui ressemblent furieusement au type d'informations que collecterait un lobbyiste. Si ce n'était pas le cas et que la fuite vienne réellement de l'UMP, certains oreilles pourraient rapidement siffler dans les couloirs du parti, rue de la Boétie.

En attendant, le parti majoritaire indique que "L’UMP et les personnes concernées [par la publication sauvage de ces données] examinent à ce stade toutes les suites judiciaires à donner".

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close